relation

2015-06-29

Le Saint-Laurent et le tourisme au sein des priorités gouvernementales

Depuis plusieurs années, le ministère du Tourisme (MTO) priorise le développement touristique entourant le Saint-Laurent. Mentionnons au passage le déploiement de la Stratégie de développement durable et de promotion des croisières internationales sur le fleuve Saint-Laurent (2008). Cette stratégie a permis de réaliser plus de 111 M$ en investissements dans les escales de croisières priorisées par l’entremise de son programme. Il en est résulté une croissance de plus de 73 % du nombre de visiteurs au sein des escales du Saint-Laurent entre 2008 et 2013.

C’est dans cette optique que le Plan de développement de l’industrie touristique 2012-2020 (PDIT) a confirmé le Saint-Laurent comme l’un des atouts majeurs de la destination touristique québécoise, qui contribuera à l’atteinte des objectifs du plan. Dans le but de se donner les moyens de nos ambitions en tant qu’industrie, le MTO s’est engagé à mettre en valeur le Saint-Laurent par l’entremise d’une stratégie d’ensemble. Grâce à un effort soutenu des partenaires concernés au sein de l’industrie touristique québécoise, cette stratégie d’ensemble a pu voir le jour dès le début 2014.

Parallèlement, la volonté du gouvernement de faire de la Stratégie maritime un des piliers en matière de relance économique du Québec est une opportunité sans précédent de positionner l’industrie touristique québécoise comme un vecteur de création d’emplois et de richesses pour l’ensemble des régions touchées par le Saint-Laurent. Le tourisme est un moteur de croissance économique prioritaire pour accélérer la création d’emplois. Troisième produit d’exportation, le gouvernement du Québec reconnaît l’importance de l’industrie touristique et sa complémentarité avec le Saint-Laurent. Seulement pour le secteur maritime, 27 000 emplois sont associés aux activités de cette zone économique.

Enfin, tout comme la stratégie d’ensemble livrée plus tôt cette année, le succès de la Stratégie maritime repose en grande partie sur l’implication et la concertation de tous les membres de l’industrie maritime, incluant les partenaires touristiques. La réussite de la mise en œuvre du volet touristique de la Stratégie maritime représente un défi d’envergure à la hauteur du savoir-faire des différents partenaires touristiques concernés par le développement du tourisme le long du Saint-Laurent. Nul ne doute que l’industrie touristique saura une fois de plus répondre à l’appel!