Source : ledevoir.com

2015-12-01
Observation des mammifères marins

Multiplication des sanctuaires marins

La Nouvelle-Zélande a annoncé son intention de créer dans le sud du Pacifique un gigantesque sanctuaire marin d’une superficie de 620 000 kilomètres carrés où la pêche et l’exploitation minière seront interdites. Cette zone est un havre pour des milliers d’espèces, qu’il s’agisse de baleines, de dauphins, de tortues ou d’oiseaux marins. En septembre 2014, les États-Unis avaient de leur côté multiplié par six l’étendue du parc Pacific Remote Islands Marine National Monument, au large d’Hawaï, qui, avec une superficie de 1,2 million de kilomètres carrés, était devenu le plus vaste sanctuaire marin de la planète. D’autres pays préserveront des zones maritimes, soit l’Australie dans la mer de Corail, la Grande-Bretagne autour des îles Pitcairn et le Chili autour des îles Desventuradas.

Au Québec, la protection des écosystèmes marins constitue une composante de la nouvelle stratégie maritime puisque le gouvernement s’est engagé à protéger 10 % de la superficie de l’estuaire et du golfe du Saint-Laurent d’ici 2020, comparativement à 1,3 % actuellement.

Source : lemonde.fr