01 juin 2016

Lancement de la saison touristique estivale 2016 au Témiscamingue et en Abitibi

Le 27 mai dernier, à Notre-Dame-du-Nord, le ministre délégué aux Mines, ministre responsable de la région de l’Abitibi-Témiscamingue et de la région du Nord-du-Québec et député de Rouyn-Noranda–Témiscamingue, M. Luc Blanchette, au nom de la ministre du Tourisme et ministre responsable de la région de la Mauricie, Mme Julie Boulet, confirmait l’attribution d’une aide financière de 65 000 $ pour la tenue de deux festivals et événements touristiques : le Rodéo du camion et la Foire gourmande de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-Est ontarien.

De plus, le 30 mai dans le cadre du Festival des guitares du monde en Abitibi-Témiscamingue à Rouyn-Noranda, le ministre Blanchette annonçait, toujours au nom de la ministre du Tourisme, l’attribution d’une aide financière totalisant 282 500 $ pour soutenir la tenue de 6 festivals en Abitibi. De ce montant, 157 500 $ proviennent du Programme de développement de l’industrie touristique – Aide financière aux festivals et aux événements touristiques du ministère du Tourisme et 125 000 $ proviennent de la Société de développement des entreprises culturelles, dans le cadre du volet d’aide aux festivals de films.

Pour plus d’information, veuillez lire les communiqués de presse : Lancement de la saison touristique estivale 2016 du Témiscamingue et Lancement de la saison touristique estivale 2016 de l’Abitibi.

 

Un guide pour mesurer les retombées économiques des festivals

Le Guide méthodologique pour la mesure de l’impact économique des grands festivals et événements est maintenant à la disposition des intervenants du milieu événementiel. Ce guide répond à un besoin exprimé à plusieurs reprises par les acteurs touristiques ainsi que les médias et les observateurs de la scène événementielle.

Il est le résultat d’un large processus de recherche et de consultation, sous la responsabilité du ministère du Tourisme et avec la collaboration des membres du Réseau de connaissance stratégique en tourisme ainsi que de l’Institut de la statistique du Québec et du ministère des Finances.

Ce guide méthodologique est un outil fournissant les lignes directrices s’appliquant aux études de retombées économiques des grands festivals et des événements. Il peut être utilisé par l’ensemble des intervenants touristiques du Québec, car il propose une démarche rigoureuse et conforme aux principes économiques qui permettent à l’industrie événementielle de procéder elle-même à l’analyse des impacts économiques et touristiques des grands festivals et des événements en plus de permettre les comparaisons entre eux.

Nouvelles publications du ministère du Tourisme

Entrées à la frontière du Canada en mars 2016 - Les effets positifs du congé pascal et d’une météo favorable ont de quoi réjouir!

En mars 2016, la hausse du nombre de touristes internationaux ayant traversé la frontière du Canada en passant par le Québec impressionne (+ 28,7 % comparativement à mars 2015), stimulé par le comportement des touristes américains.

L’augmentation frôle les 40 % du côté des Américains, soit une hausse de plus de 30 000 touristes par rapport à mars 2015. Ce gain surpasse les attentes du ministère du Tourisme, déjà optimistes, exprimées en avril dernier.

C’est à bord de leur automobile (+ 52,3 % par rapport à mars 2015) que les Américains sont davantage venus au Québec. Autre fait à souligner, plus de 55 % des quelque 66 000 touristes américains qui ont traversé la frontière canadienne en automobile en passant par le Québec venaient des États de New York, du Massachusetts ainsi que du Vermont.

Outre l’effet du long congé de Pâques, il y a fort à parier que la météo clémente a joué un rôle important et s’est ajoutée à l’environnement déjà en place (taux de change, prix de l’essence, perte de popularité de certaines destinations européennes et signaux favorables en lien avec la levée prochaine de l’obligation de visas pour les voyageurs mexicains).

À l’échelle du pays, l’arrivée de touristes américains à la frontière canadienne par le Québec a été plus massive que ce qui a été observé pour l’Ontario (+ 25,6 %) ou dans l’ensemble du pays en général (+ 27,1 %).

La publication des données du mois de mars, en plus de finaliser le portrait du premier trimestre de l’année (+ 21,1 % par rapport au premier trimestre de 2015), offre une première indication de la tendance attendue tout au long de l’année. Toutefois, comme annoncé le mois dernier, il faut s’attendre à ce que le mois d’avril 2016 marque une pause et s’inscrive probablement en baisse modérée, non seulement en raison de l’alternance de la fête de Pâques, mais aussi de la météo plus capricieuse. Cela ne devrait cependant pas inverser la tendance fortement positive qui prévaut actuellement.

Veuillez suivre ce lien pour consulter notre section Intelligence affaires.

Nouvelles publications du ministère du Tourisme

Un printemps favorable au tourisme

La fin de l’hiver, plus spécifiquement les mois de mars et d’avril, a été bénéfique à l’industrie touristique alors que le bilan des entrepreneurs et professionnels du tourisme indiquait une hausse de l’achalandage.

La récente note de conjoncture rapporte un bilan assez positif de l’achalandage touristique pour les mois de mars et d’avril 2016. Malgré des conditions météorologiques moins favorables, les répondants au sondage ont estimé que les dépenses de la clientèle étaient à la hausse. Les secteurs qui ont le mieux profité de cette hausse sont ceux des attraits et des services. En fonction du territoire, une hausse de l’achalandage a été constatée dans les zones urbaine et périphérique de Québec.

Pour les entrepreneurs et les professionnels du tourisme ayant répondu au sondage, le mois de mai 2016 devrait être meilleur qu’en 2015. De plus, le contexte actuel serait propice aux investissements. Alors que 12 % d’entre eux envisagent de réaliser un investissement majeur prochainement, cette proportion s’élève à 42 % pour un investissement mineur. Concernant l’embauche de personnel, c’est 68 % des répondants qui prévoient agir en ce sens.