20 mars 2017

Des retombées médiatiques de 1,3 M$ pour la mission économique en Chine

La mission économique qu’a dirigée la ministre du Tourisme, Mme Julie Boulet, du 16 au 26 février dernier, n’est pas passée inaperçue dans le paysage médiatique chinois. En effet, les rapports de presse comptabilisés en Chine indiquent que l’industrie touristique québécoise a bénéficié d’une très belle visibilité lors de cette importante mission.

En plus des activités prévues au programme, la ministre a réalisé une quinzaine d’entrevues dans les médias. La couverture médiatique ainsi obtenue, combinée à celle des autres membres de la mission, représente une valeur médiatique d’environ 1,3 M$.

La ministre, accompagnée par l’Alliance de l’industrie touristique du Québec et d’autres représentants du tourisme québécois, a également procédé à la signature de la Déclaration commune relative à la coopération dans le domaine du tourisme. Cette entente, cosignée par le président du Bureau municipal du Tourisme de la municipalité de Shanghai, M. Yang Jin Song, permettra aux deux destinations de bénéficier de l’expérience diversifiée de chacune afin d’appuyer le développement de leurs marchés touristiques respectifs. Deux télévisions reconnues comme les antennes majeures de la ville de Shanghai, SITV Document et Jiangsu TV, ont fait état des partenariats consolidés entre Shanghai et Québec.

Les deux chaînes de télévision ont également parlé des deux autres ententes qui ont pu être signées par l’Alliance de l’industrie touristique du Québec avec deux importantes entreprises chinoises de distribution dans le domaine du voyage, Ctrip et Tuniu.

Le modèle gravitationnel et l’effet frontière pour l’industrie touristique

Comme nous l’annoncions dans notre Infolettre du 10 mars, l’analyse Le modèle gravitationnel et l'effet frontière de l’industrie touristique est maintenant disponible  sur le site du  ministère du Tourisme.

Cette étude s’inspire de la loi de la gravitation universelle de Newton, stipulant que le commerce entre deux pays est grandement déterminé par leur taille respective et la distance entre ceux-ci. 

Les flux touristiques engendrés et les dépenses touristiques effectuées par les clientèles de différents marchés nord-américains sont analysés en regard de ce modèle.

Il est également question de l'effet frontière, un phénomène connexe au modèle gravitationnel, qui établit des liens entre la présence ou l'absence de frontières et la force des flux touristiques pour chaque marché.

Pour consulter la publication