01 décembre 2015
Source : tourismeplus.com

Croisière internationale

Demande et impact économique de l’industrie des croisières

Selon une nouvelle étude de la Cruise Lines International Association, les croisières ont attiré 22,04 millions de passagers à travers le monde en 2014, une hausse de 68 % par rapport aux 13,1 millions de passagers de 2004. La contribution totale de l’industrie des croisières à l’économie mondiale a atteint 119,9 milliards de dollars américains en 2014, en comparaison aux 117 milliards de l’année précédente. Cela inclut près d’un million (939 232) d’employés à temps plein représentant une masse salariale de 39,3 milliards de dollars. Les dépenses directes engagées par les compagnies de croisières, les passagers et les membres d’équipage ont totalisé 55,8 milliards de dollars.

Selon l’étude, l’Amérique du Nord a généré 55 % du total des passagers (12,2 millions); l’Europe, 29 % (6,4 millions); et le reste du monde, les 16 % restants (3,5 millions). Plus de 19 millions de passagers (88 %) provenaient de 10 principaux pays. Le Canada figure en 6e position avec 800 000 passagers. Les États-Unis dominent ce classement avec 11,2 millions de passagers, suivis de l’Allemagne avec 1,77 million.

Source : tourismeplus.com

 

Pixabay : barcelona-56893_960_720.jpg

Croisière internationale

Impact économique des croisières à Barcelone

Une étude menée par l’Université de Barcelone pour l’autorité portuaire de la ville révèle que l’industrie des croisières rapporte 796 millions d’euros à la ville et contribue annuellement à hauteur de 413,2 millions d’euros au PIB de la Catalogne. L’industrie permet par ailleurs de maintenir 6 759 emplois. Les dépenses directement liées à l’industrie des croisières s’élèvent à 442,5 millions d’euros par an, dont 121,2 millions proviennent des navires, 315,8 millions des passagers et 5,5 millions des membres d’équipage. Chaque jour, les croisières produisent des revenus de 2,2 millions d’euros pour la Catalogne, dont 1,7 million pour la ville de Barcelone.

L’étude détaille également les investissements et les opportunités pour ce secteur en Catalogne. Entre 2000 et 2014, 109 millions d’euros ont été investis dans les infrastructures liées aux croisières, dont 86 % provenaient du secteur privé.

L’étude démontre que parmi les 2,3 millions de passagers accueillis à Barcelone en 2014 :

  • 57,5 % n’y ont pas séjourné mais ont dépensé en moyenne 156 euros en visitant la ville;
  • 23 % ont été hébergés en moyenne 2 nuits à l’hôtel et ont dépensé en moyenne 202 euros;
  • Près de 19 % des passagers ont embarqué sur un navire ou en ont débarqué sans visiter la ville ni y passer de nuitée; ils ont dépensé en moyenne 53 euros.

Source : elvigia.com

 

Source : cruisecritic.com

Croisière fluviale

Classement 2015 des meilleures compagnies de croisières fluviales

Les rédacteurs américains de Cruise Critic, un site Web d’information et de commentaires sur les croisières, ont décerné des prix de reconnaissance aux meilleures compagnies de croisières fluviales pour l’année 2015, dans différentes catégories :

  • Compagnie : Uniworld Boutique River Cruise Collection
  • Nouveau navire : S.S. Maria Theresa de Uniworld
  • Offre de restauration : AmaWaterways
  • Cabines : Avalon Waterways
  • Activités d’enrichissement : Grand Circle Cruise Line
  • Excursions : Uniworld Boutique River Cruise Collection
  • Compagnie pour les passagers actifs : AmaWaterways
  • Itinéraires : Viking River Cruises
  • Rapport qualité-prix : Emerald Waterways

Source : cruisecritic.com

Source : itunes.apple.com

Nautisme

Nouvelles applications pour la navigation de plaisance au Québec

Wizvox Médias a développé deux nouvelles applications payantes pour tablettes électroniques : Le Guide de météo marine pour la navigation côtière sportive et récréative et Les secrets du fleuve Saint-Laurent. La première application est utile pour naviguer sur tous les plans d’eau de la planète. Elle a été conçue avec deux principes directeurs en tête : la sécurité nautique et les besoins en formation.

L’application Les secrets du fleuve Saint-Laurent a été créé pour former et sécuriser les usagers de la plus longue voie navigable intérieure au monde. L’application présente aussi des entrevues d’Anne-Marie Bourassa, du Site maritime historique de la Pointe-au-Père; de Stéphane Richard, de l’Observatoire global du Saint-Laurent; et de Véronik de la Chenelière, du Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins. Divers points d’intérêt du fleuve Saint-Laurent y sont présentés et renseignent l’utilisateur sur son histoire, l’origine des noms des lieux et leur signification.

Source : quebecyachting.ca

Source : ledevoir.com

Observation des mammifères marins

Multiplication des sanctuaires marins

La Nouvelle-Zélande a annoncé son intention de créer dans le sud du Pacifique un gigantesque sanctuaire marin d’une superficie de 620 000 kilomètres carrés où la pêche et l’exploitation minière seront interdites. Cette zone est un havre pour des milliers d’espèces, qu’il s’agisse de baleines, de dauphins, de tortues ou d’oiseaux marins. En septembre 2014, les États-Unis avaient de leur côté multiplié par six l’étendue du parc Pacific Remote Islands Marine National Monument, au large d’Hawaï, qui, avec une superficie de 1,2 million de kilomètres carrés, était devenu le plus vaste sanctuaire marin de la planète. D’autres pays préserveront des zones maritimes, soit l’Australie dans la mer de Corail, la Grande-Bretagne autour des îles Pitcairn et le Chili autour des îles Desventuradas.

Au Québec, la protection des écosystèmes marins constitue une composante de la nouvelle stratégie maritime puisque le gouvernement s’est engagé à protéger 10 % de la superficie de l’estuaire et du golfe du Saint-Laurent d’ici 2020, comparativement à 1,3 % actuellement.

Source : lemonde.fr

Pixabay : Books-1012088_960_720.jpg

Nouvelles publications

Cruise Down Under. « Economic Impact Assessment of the Cruise Shipping Industry – 2014-15 », septembre 2015. Cette étude évalue l’impact économique de l’industrie des croisières en Australie pour l’année 2014-2015. Les dépenses des passagers ont augmenté de 33 % et les dépenses directes totales sont estimées à 1,9 milliard de dollars, soit une augmentation de 5,4 % comparativement à l’année 2013-2014.

CLIA. « The Contribution of the National Cruise Industry to the U.S. Economy in 2014 », octobre 2015 (Et infographie). Les embarquements de passagers à partir d’un port aux États-Unis ont augmenté de 11 % en 2014 (11,06 millions), soit la plus forte hausse depuis 2004. Les dépenses liées aux navires, aux passagers et aux membres d’équipage ont augmenté de 4,6 % pour atteindre 21 milliards de dollars américains en 2014.

Payante :

Cruise Industry News. « China Report 2015 », 2015. Cruise Industry News dresse un portrait des principales compagnies de croisières naviguant en Asie. L’étude analyse aussi le modèle de tarification appliqué en Chine et la stratégie d’affrètement des navires pour les voyagistes.