Marchés > Canada atlantique

Drapeau du Brésil

Canada atlantique Île-du-Prince-Édouard, Nouveau-Brunswick, Nouvelle-Écosse, Terre-Neuve-et-Labrador

Dépenses touristiques

Dépenses des touristes

153,5 M$ CA

Baisse de 6,0 %

Nuitées

Nombre de nuitées

1,3 M

Hausse de 15,0 %

Groupe touristes

Nombre de touristes

380 000

Hausse de 10,0 %

Performance au Québec en 2017 par rapport à 2016
(données préliminaires)

Les provinces atlantiques du Canada

Population test

Population


( 2017)

  • Île-du-Prince-Édouard : 137 721
  • Nouveau-Brunswick : 745 407
  • Nouvelle-Écosse : 935 071
  • Terre-Neuve-et-Labrador : 509 039

Le Canada atlantique ne doit pas être confondu avec les provinces maritimes, concept régional bien distinct qui exclut Terre-Neuve-et-Labrador.

Importance du marché

  • Un marché de proximité intéressant pour le Québec maritime (Bas-Saint-Laurent, Gaspésie, Côte-Nord et Îles-de-la-Madeleine), mais souvent à faible potentiel pour les autres régions du Québec.
  • Une population restreinte et vieillissante.
  • Une économie à faible croissance.
  • Marché d'opportunité de l'Alliance de l'industrie touristique du Québec.
  • Principaux défis : transformer en touristes les excursionnistes et les personnes en transit.
  • Marché dont l'offre touristique ne diffère pas sensiblement de celle des régions avoisinantes au Québec.

Dépenses moyennes
* Portion terrestre seulement. Inclut toutes les dépenses effectuées à destination.

nuitée

116 $ CA

séjour*

404 $ CA

Dépenses moyennes

Durée moyenne du séjour

3,5 jours

Durée moyenne du séjour

Saisonnalité

janvier - mars

17,4 %

avril - juin

23,2 %

juillet - septembre

35,3 %

octobre - décembre

24,2 %

But du voyage

Agrément

38,4 %

Visite de parents ou d'amis

37,1 %

Affaires et congrès

15,3 %

Autres

8,4 %

Voyage en avion

Régions touristiques visitées

Montréal

36,9 %

Québec

17,6 %

Gaspésie

9,8 %

Montérégie

7,4 %

Bas-Saint-Laurent

7,1 %

Autres

21,2 %

Carte du monde

Données préliminaires pour 2017

Les quatre provinces du Canada atlantique ont contribué au PIB du pays à hauteur de 5,5 % en 2017.

PIB moyen par habitant (2017)

Île-du-Prince-Édouard

42 289 $

Nouveau-Brunswick

45 187 $

Nouvelle-Écosse

43 986 $

Terre-Neuve-et-Labrador

58 668 $

Icône groupe de personnes

À l'exception de Terre-Neuve-et-Labrador, toutes les provinces du Canada atlantique affichent un revenu par habitant inférieur à la moyenne canadienne.

En 2018, le Nouveau-Brunswick, la Nouvelle-Écosse et l'Île-du-Prince-Édouard formaient le peloton de queue avec un revenu médian d'environ 32 000 $ (42 037 $ en Ontario).

Perspectives économiques 2018-2020

  • On s'attend à des croissances timides dans les provinces maritimes, généralement entre 0,5 % et 1,5 % et nettement en deçà de la moyenne canadienne.
  • La hausse du cours du pétrole devrait stimuler l'économie de Terre-Neuve-et-Labrador à court terme; cependant, les autres secteurs d'activité de la province éprouvent d'importantes difficultés.
  • Le vieillissement démographique, particulièrement au Nouveau-Brunswick, fait baisser la population active d'année en année et mine la croissance.
  • Les faibles niveaux d'immigration, la dette publique et le départ de jeunes diplômés sont d'autres éléments freinant le développement économique.
  • La nouvelle relation commerciale Canada-États-Unis peut influer négativement sur le niveau de confiance de la population des provinces maritimes, souvent très dépendantes de l'exportation et du libre-échange.
  • La montée attendue des taux d'intérêt pourrait réduire particulièrement la marge de manœuvre des ménages du Canada atlantique, dont l'endettement correspond à la moyenne canadienne.

Les résidents du Canada atlantique prennent en moyenne 14 jours de vacances par année, ce qui est supérieur à la moyenne canadienne.

Principales activités de plein air et sportives ayant déjà justifié un voyage d'agrément

  • Plage et baignade : 46 %
  • Visite de parcs nationaux : 39 %
  • Course ou marche à pied : 35 %
  • Randonnée dans la nature : 31 %
  • Observation de la faune : 30 %
  • Séjours de villégiature : 27 %

Principales activités culturelles ayant déjà justifié un voyage d'agrément

  • Festivals et événements en été : 23 %
  • Arts de la scène : 14 %
  • Patrimoine, architecture ou design urbain : 12 %
  • Routes et circuits touristiques : 10 %
  • Musées : 10 %

Principaux facteurs influant sur le choix de la destination

  • Coût de l'hébergement : 63 %
  • Température : 56 %
  • Coût des déplacements : 53 %
  • Besoin de dépaysement ou de casser la routine : 52 %
  • Durée des déplacements : 44 %
  • Sécurité : 39 %
  • Qualité et variété de l'offre touristique : 29 %

Ressources utilisées pour planifier un voyage

  • Amis ou parents : 63 %
  • Site Web ou application d'un attrait : 43 %
  • Site Web ou application d'une destination : 42 %
  • Sites Internet d'avis de voyage : 40 %
  • Agences de voyages : 20 %
  • Blogues touristiques : 9 %

Période de planification

  • Au moins quatre mois avant le départ : 40 %
  • Dans les trois mois avant le départ : 60 %

Période de réservation

  • Souvent à moins d'une semaine de préavis pour des courtes escapades, notamment en fonction des prévisions météorologiques.

Principales destinations, autres que le Québec, auxquelles s'intéressent le plus les consommateurs du Canada atlantique

  • Le Canada : 87 %
    • Le Canada atlantique : 73 %
    • L'Ontario : 25 %
    • Les autres provinces canadiennes : 14 %
  • Les États-Unis : 37 %
    • L'État du Maine : 18 %
    • L'État de New York : 7 %
    • Les autres États américains : 27 %

Habitudes de voyage au Canada des résidents du Canada atlantique

  • La vaste majorité des voyages ont lieu à l'intérieur de la province d'origine (de 76 à 84 %), ensuite à l'intérieur de la région atlantique.
  • Plus du double de Terre-neuviens ont visité l'Ontario plutôt que le Québec (72 % par rapport à 33 %), principalement pour visiter parents et amis.
  • Dans les autres provinces atlantiques, le Québec et l'Ontario sont pratiquement sur un pied d'égalité.
  • Le nombre moyen de voyages au Canada se situe entre 4,5 et 4,9, soit presque le double de la moyenne des voyages d'un touriste québécois (2,5) et davantage que la moyenne des voyages d'un touriste ontarien (2,5).

Habitudes de voyage aux États-Unis des résidents du Canada atlantique

  • Les Néo-Brunswickois sont très attirés par le Maine (deux voyages par année en moyenne), suivis des Néo-Écossais (un voyage en moyenne). Le New Hampshire et l'État de New York arrivent aux deuxième et troisième rangs des destinations, suivis du Massachusetts.
  • Les Néo-Brunswickois sont ceux qui voyagent le plus aux États-Unis. Les Terre-Neuviens sont ceux qui y voyagent le moins.

Attitude devant le taux de change américain

  • Le taux de change joue un rôle prépondérant dans le choix de la destination :
    • Il a un effet sur 59 % des répondants du Nouveau-Brunswick.
    • Il a un effet sur 35 % des répondants de Terre-Neuve-et-Labrador.
    • Il a un effet sur 38 % des répondants de la Nouvelle-Écosse.

Donnée non disponible pour l'Île-du-Prince-Édouard.

Obstacles à un voyage au Québec

  • Préfère visiter des parents ou des amis vivant ailleurs : 34 %
  • A déjà visité les endroits du Québec qui l'intéressaient : 20 %
  • Coût de l'hébergement : 18 %
  • Méconnaissance de l'offre touristique québécoise : 14 %
  • Difficultés liées à la langue française : 13 %

Les principaux facteurs ayant motivé un voyage au Québec

  • La visite de parents ou d'amis : 37 %
  • L'offre touristique du Québec en général : 31 %
  • La beauté des paysages : 23 %
  • L'offre culinaire : 21 %
  • La proximité ou la durée du déplacement : 20 %
Canaux médias régulièrement utilisés
  Nouveau-Brunswick Terre-Neuve-et-Labrador Nouvelle-Écosse
Données non disponibles pour l'Île-du-Prince-Édouard.
Sites Web 85 % 93 % 82 %
Médias sociaux 66 % 73 % 65 %
Télévision 62 % 88 % 69 %
Radio 46 % 52 % 54 %
Vidéos sur demande 33 % 53 % 44 %
Magazines 25 % 38 % 25 %
Journaux 21 % 25 % 42 %

Réseaux sociaux les plus populaires auprès des utilisateurs de médias sociaux

Nouveau-Brunswick

Terre-Neuve-et-Labrador

Nouvelle-Écosse

Données non disponibles pour l'Île-du-Prince-Édouard.

Perception du Québec

Icône d'une horloge

Des sondages ont indiqué que certains Canadiens anglais trouvent que le Québec est la province la moins bien gérée et la moins accueillante du Canada.

Icône d'une poignée de mains

À Terre-Neuve-et-Labrador, le Québec a souvent eu mauvaise presse au fil des ans, d'abord en raison du statut du Labrador, mais également en raison de certains différends entre les deux provinces, comme ceux au sujet de Churchill Falls et de l'exploration pétrolière dans le golfe du Saint-Laurent.

Icône Fleur de lys

Une minorité très vocale parmi les Néo-Brunswickois anglophones s'oppose au bilinguisme, et des messages contre le français sont parfois véhiculés, surtout dans les médias sociaux. Ces personnes ont souvent une opinion défavorable du Québec également.

Conseils d'accueil et besoins particuliers

Icône ustensils

Les touristes des provinces maritimes peuvent être vexés si on les prend pour des Américains.

Carte du Canada

Les Terre-Neuviens sont très fiers de leur accent et de leur identité culturelle distincte des autres provinces (dernière province à avoir rejoint le Canada).

Icône lune

Les résidents du Canada atlantique adoptent souvent une attitude optimiste devant la vie et sont de bons vivants en voyage.

Icône hôtel

Ils craignent de ne pas être servis ou compris en anglais.

La maîtrise de l'anglais est importante pour eux, tant par le personnel d'accueil que dans la documentation (menus, sites Web).

Paysage médiatique

Journaux quotidiens

  • The Chronicle Herald (Nouvelle-Écosse, 91 000 exemplaires)
  • StarMetro Halifax (quotidien gratuit)
  • The Telegraph-Journal (Nouveau-Brunswick, 75 000 lecteurs)
  • The Telegram (St-Jean de Terre-Neuve, 25 000 exemplaires)
  • The Times & Transcript (région de Moncton, 33 000 exemplaires)
  • Acadie-Nouvelle (partie francophone du
    Nouveau-Brunswick, 20 000 lecteurs)

Journaux communautaires

  • Malgré les difficultés qu'éprouve la presse écrite, les journaux communautaires demeurent une source populaire d'information. Le regroupement Newspapers Atlantic réunit une quarantaine de journaux répartis dans les quatre provinces : un lectorat combiné de près de 200 000 lecteurs.

Revues

  • Saltscapes : lectorat fidèle d'environ 500 000 consommateurs (en papier et en ligne mensuellement) répartis dans les quatre provinces.
  • Halifax magazine (publié dix fois l'an, 25 000 exemplaires)
  • CAA Magazine Atlantic (édité à Toronto, mais avec certains contenus adaptés aux membres CAA des provinces atlantiques)
Pictogramme fleur de lys

Selon les touristes des provinces maritimes ayant visité le Québec, le réseau routier, le coût de la vie et la prédominance de la langue française représentent les plus importantes faiblesses de l'offre touristique québécoise.

L'Île-du-Prince-Édouard prévoit mettre davantage en valeur ses attraits patrimoniaux francophones.

Icône golf

Les quatre provinces mettent surtout de l'avant les expériences touristiques suivantes :

  • parcs nationaux
  • sites patrimoniaux
  • observation de baleines
  • circuits touristiques
  • golf

Le Nouveau-Brunswick et, surtout, la Nouvelle-Écosse promeuvent de plus en plus leurs circuits agrotouristiques.

Pictogramme flocon de neige

Hormis quelques offres de ski et de motoneige, aucune province atlantique ne semble déployer d'efforts significatifs pour promouvoir l'hiver.

Pictogramme d'une île avec un palmier

La demande de destinations balnéaires reste forte : les forfaits tout-compris pour Cuba et le Mexique continuent d'avoir la cote et semblent compenser une certaine baisse d'intérêt pour la Floride et le reste des États-Unis.

La mise en place de la liaison sans escale Halifax-Paris pourra inciter une partie de la clientèle historiquement ouverte au Québec à choisir plutôt la France.

L'aéroport international Robert L. Stanfield d'Halifax dispose de budgets bonifiés pour attirer de nouvelles liaisons aériennes, notamment avec l'Asie, l'Europe et les États-Unis.

L'arrivée des transporteurs aériens à rabais à l'aéroport d'Halifax facilitera l'accès à l'Ontario, au détriment du Québec.

La Nouvelle-Écosse demeure la province atlantique la plus visitée, et une hausse des touristes provenant des autres provinces du Canada atlantique a été remarquée.

Icône tourisme gourmand

Principaux coups de cœur des touristes des provinces maritimes ayant visité le Québec :

  • Le tourisme urbain
  • L'agrotourisme et le tourisme gourmand
  • L'accueil et la gentillesse des Québécois
  • La beauté des paysages et les grands espaces

Principales forces du Québec au yeux des touristes des provinces maritimes ayant visité le Québec :

  • Le patrimoine, l'héritage et l'histoire du Québec
  • Le fait d'être un endroit culturellement différent
  • La beauté des paysages et les grands espaces
  • La diversité de l'offre d'hébergement
Icône tourisme gourmand

De nombreux liens existent entre les provinces atlantiques et l'Ontario. En raison de ces liens, une importante quantité de voyageurs entre ces deux régions transitent par le Québec, tant pour des voyages d'affaires et d'agrément que pour la visite de parents ou d'amis.

La population du Canada atlantique est très homogène quand on la compare avec celle d'autres régions du pays. Il pourrait être intéressant de promouvoir la diversité de la destination québécoise.

Le tourisme gourmand : la fine cuisine commence à faire son entrée au Canada atlantique, mais l'offre n'est pas au rendez-vous.

Les voyages en famille.

Clientèles spécifiques à aborder

Icône groupe de personnes
  • Les Acadiens et autres francophones de la région
  • Les communautés LGBT et noires, surtout à Halifax
  • Les amateurs d'art et d'autres expériences culturelles
  • Les Néo-Canadiens
  • Les amateurs de ski des provinces maritimes, qui ont souvent tendance à quitter leur région pour pratiquer cette activité
Icône avion
Nombre de sièges disponibles
sur les vols sans escale vers le Québec
1er janvier au 31 décembre 2018
Origine Vols Sièges
Nouveau-Brunswick 4 356 244 077
Terre-Neuve-et-Labrador 3 776 162 608
Nouvelle-Écosse 3 444 331 875
Île-du-Prince-Édouard 725 58 402

À noter que la majorité de ces liaisons aériennes visent les voyageurs d'affaires ou les touristes qui poursuivront leur voyage ailleurs dans le monde via l'aéroport Montréal-Trudeau. La vaste majorité des touristes de cette région arrivent en automobile.

Tirelire

Principaux aéroports du Canada atlantique reliés au Québec par liaison aérienne sans escale

  • Bathurst
  • Charlottetown
  • Fredericton
  • Halifax
  • Moncton
  • Saint-Jean (Nouveau-Brunswick)
  • Saint-Jean (Terre-Neuve)
  • Wabush

Le marché du Canada atlantique contient une série de voyagistes à petite échelle qui pourraient envisager d'inclure le Québec dans leur programmation.

Au Nouveau-Brunswick

  • Burgess Tours
  • Collins Tours
  • J and T tours
  • Nancy Tours
  • Tom McGinn Tours
  • Food for Life Tours
  • CC Bus Tours
  • Laurie's Tours
  • Trius Experience Tours
  • Freedom Tours
  • Bumblebee Travel

En Nouvelle-Écosse

  • Atlantic Tours
  • CD tours
  • Niche Travel Group
  • Canadavac Travel

Le voyagiste Target Tours est présent dans les trois provinces maritimes.

Les réseaux d'agents de voyages LeGrow's Travel et Maritime Travel maintiennent une présence un peu partout au Canada atlantique. Leur offre consiste pour l'essentiel en des voyages vers des destinations balnéaires.

La section locale du Club Automobile se nomme CAA Atlantic et regroupe les membres des quatre provinces. CAA Atlantic accorde une importance particulière au volet touristique et organise de nombreuses activités promotionnelles à l'intention de ses membres, toujours en partenariat avec des voyagistes ou d'autres promoteurs touristiques.

Salons consommateurs

  • Maritime Travel's Vacation Superstore : à Halifax en janvier de chaque année, parfois présent dans d'autres villes des provinces atlantiques.
  • RV Show : à Halifax en janvier et à Moncton en mars de chaque année.
  • Atlantic GolfExpo : à Halifax en février de chaque année.
  • LeGrow's Travel Show : à St-Jean de Terre-Neuve en janvier de chaque année.
  • Saltscapes East Coast Expo : à Halifax en avril de chaque année (centrée sur la gastronomie et les loisirs locaux, mais peut promouvoir les régions limitrophes).

Bourse de voyages

L'Atlantic Canada Showcase se déroule chaque année à l'automne. Cette bourse vise les voyagistes de la région et d'ailleurs dans le but de promouvoir le Canada atlantique seulement. Il serait possible cependant de positionner le Québec en marge de l'événement.

Les provinces atlantiques du Canada et leurs grandes villes

Les provinces de l'atlantique et leurs grandes villes

Secteurs intéressants ou à explorer

  • Halifax
    • Principale aire urbaine du Canada atlantique
    • Environ 400 000 habitants
  • Saint-Jean, capitale de Terre-Neuve-et-Labrador
    • Environ 200 000 habitants
    • Ville plus jeune et aisée que la moyenne provinciale
    • Plaque tournante émergente sur le plan culturel
  • Moncton, Saint-Jean et Fredericton
    • Principales agglomérations du Nouveau-Brunswick
    • Population de 100 000 à 130 000 habitants

Même si, à l'époque, l'arrivée de la télévision et, plus récemment, d'Internet a rapproché le Canada atlantique du reste du Canada anglais, quelques spécificités culturelles propres à ces provinces demeurent.

Certaines entreprises en ont tenu compte dans leur approche commerciale pour créer des messages sur mesure visant les consommateurs des provinces atlantiques.

Certaines caractéristiques à considérer en ce sens :

  • L'attachement profond à la musique dans cette région.
  • L'humour, souvent pince-sans-rire, présent au Canada atlantique.
  • La fierté régionale et la forte identité de chacune des provinces, très distinctes de l'Ontario et de l'Ouest canadien.
  • La réalité souvent rurale de ces provinces (par exemple la motoneige y est un moyen de transport et non une activité récréative ou un objet de vanité).
  • Les images trop guindées ou enchanteresses sont mal reçues; présenter surtout des gens normaux habillés de manière informelle.
  • Les consommateurs de cette région sont plus traditionnels; ils font moins d'achats extravagants spontanés quand on les compare avec les Québécois.
  • L'attachement à la famille.
  • Les livres et autres médias imprimés sont recherchés.
  • Privilégier le français acadien auprès des francophones du Nouveau-Brunswick.

Attitudes devant la vie

Malgré les difficultés économiques, les résidents du Canada atlantique affirment être heureux dans la vie en plus grand nombre que les répondants du reste du Canada et même que ceux de certains pays européens.

De plus, contrairement à d'autres pays, les hausses du taux de chômage au Canada atlantique n'ont pas tendance à faire baisser le taux de personnes se disant satisfaites dans leur vie. Certains analystes attribuent ce phénomène à l'importance des emplois saisonniers dans la région, ainsi qu'au fait que les reculs économiques au Canada atlantique ne datent pas d'hier.

Hiver

L'hiver particulièrement rude dans les provinces maritimes, avec ses tempêtes fréquentes, devrait continuer à stimuler la demande de destinations chaudes.

Les résidents du Canada atlantique sont plus enclins à dépenser pendant la période des fêtes que les résidents des autres provinces. Leurs dépenses dépassent parfois le double de celles des Québécois et sont, de façon générale, 50 % supérieures à la moyenne canadienne des dépenses durant cette période.

  • AppAnnie
  • CBC Halifax
  • Conference Board of Canada
  • CTV News Atlantic
  • Enquêtes Léger du ministère du Tourisme
  • Maine Office of Tourism : Canada Market Analysis
  • Memorial University
  • RBC Consumer Outlook
  • SimilarWeb
  • Sondages Ipsos
  • Statistique Canada
  • Strategy Online Canada
  • The Globe and Mail
  • The Toronto Star
  • The Labradorian
  • TIAC Navigate 2013