relation

Portrait de l'industrie touristique

Visiteurs

(Données préliminaires pour 2016)

Touristes et excursionnistes : 93,5 M

Recettes touristiques

(Données préliminaires pour 2016)

Dépenses touristiques et autres dépenses: 14,0 G$

Dépenses touristiques

Autres dépenses : 1,4 G$

Dépenses au Québec des Québécois pour des voyages faits à l’extérieur du Québec (ex : nuitée à l’hôtel la veille d’un voyage en avion ou frais de transport au retour)
+
Part des frais payés aux transporteurs canadiens par les Canadiens des autres provinces attribuée au Québec

Répartition des dépenses des touristes au Québec en 2015

Selon les regroupements1 de régions (en pourcentage)

1. Au sens du PDIT 2012-2020, les portes d'entrée sont des destinations de calibre international qui comptent sur le passage d'un volume important de touristes hors Québec; les destinations établies ont un pouvoir d'attraction auprès des touristes étrangers et québécois grâce à un bon nombre d'attraits reconnus à l'international; les destinations québécoises et émergentes se distinguent notamment par leur proximité de celles dites « établies » ou parce qu'elles offrent un potentiel qui leur permet d'envisager un meilleur positionnement sur le marché intérieur et le développement d'un ou plusieurs marchés de niche hors Québec; les autres destinations, composées de destinations dites « jeunes » et nordiques, mettent en valeur des produits de niche prometteurs.
Source : Statistique Canada
Compilation : Direction des politiques et de l'intelligence d'affaires, ministère du Tourisme (MTO).
Portes d'entrée 59,2
Montréal 36,5
Québec 19,3
Outaouais 3,4
Destinations établies 18,9
Laurentides 7,3
Cantons-de-l'Est 4,8
Gaspésie 3,7
Charlevoix 1,9
Manicouagan 0,8
Îles-de-la-Madeleine 0,3
Destinations québécoises et émergentes 16,4
Montérégie 2,9
Saguenay-Lac-St-Jean 2,6
Mauricie 3,2
Lanaudière 2,5
Bas-Saint-Laurent 1,5
Chaudières-Appalaches 1,9
Abitibi-Témiscamingue 0,8
Laval 0,9
Autres destinations 1,9
Centre-du-Québec 1,2
Baie-James 0,2
Duplessis, Nunavik et Eeyou Istchee 0,4
Non précisé 3,6
Total 100,0

Principaux marchés internationaux en 2016

Données préliminaires
(en pourcentage de l'ensemble des marchés internationaux)

À l'exception de l'Australie, ce sont tous des marchés prioritaires pour le MTO.
Source : Statistique Canada
Compilation : Direction des politiques et de l'intelligence d'affaires, MTO.
1er rang France 14,8
2e Atlantique-Centre (É.-U.) 14,2
3e Ouest (É.-U.) 8,8
4e Nouvelle-Angleterre (É.-U.) 8,3
5e Sud (É.-U.) 7,9
6e Centre-Ouest (É.-U.) 7,7
7e Royaume-Uni 4,2
8e Australie 3,3
9e Mexique 3,0
10e Chine 2,4

 

Retombées pour l’économie québécoise

(Estimation pour 2016)

Produit intérieur brut : 9,8 G$
2,4 à 2,5 % de l’économie québécoise

Revenus du gouvernement du Québec : 2,1 G$ 

Une industrie performante

2016 : Des recettes de 14,0 G$
La croissance devrait se poursuivre en 2017 avec des recettes de plus de 14,8 G$

10,8 % de toutes les entreprises et 9,2 % de tous les emplois au Québec (2015)

Une source importante de devises étrangères

Le tourisme permet des entrées de devises étrangères supérieures aux minerais et concentrés de fer.

Déficit de la balance touristique 2015 : -5,0 G$

Dépenses des visiteurs internationaux au Québec : 2,7 G$
Moins
Dépenses des visiteurs québécois à l'étranger : 7,7 G$

Problématique, le déficit de la balance touristique?

Il indique que les citoyens voyagent beaucoup à l'étranger et révèle un certain dynamisme économique.

Une industrie en croissance qui rapporte gros à l’économie du Québec et de ses régions

D’ici 2030, c’est environ 5 millions d’avions supplémentaires de type CS300 de Bombardier (150 passagers) qui tenteront d’atterrir quelque part dans le monde.

Une industrie en mutation

Si chaque Québécois passait une fin de semaine de plus au Québec par année cela générerait des recettes supplémentaires d’environ 3 milliards de dollars (G$).

Document

Portait de l'industrie touristique en PDF