Communiqués

Le ministre dlgu au Tourisme du Qubec annonce une mise en rserve sur deux sites proximit du Palais des congrs de Montral

Montréal, le 21 mars 2013. - Le ministre délégué au Tourisme du Québec, M. Pascal Bérubé, annonce une mise en réserve sur deux sites à proximité du Palais des congrès de Montréal. Cette décision permet de poursuivre, de façon diligente, les études techniques et l’évaluation des besoins d’espace du Palais des congrès de Montréal en plus d’examiner les différentes possibilités d’agrandissement.

« Comme gouvernement, nous avons la responsabilité de protéger les options d’avenir du Palais des congrès de Montréal, une grande institution publique génératrice de richesses économiques, touristiques et intellectuelles dont il faut maximiser le potentiel de développement. Depuis son ouverture en 1983, le Palais a généré cinq milliards de dollars en retombées », a mentionné le ministre Bérubé.

Le premier site visé par la réserve est situé au nord du Palais des congrès et comprend les terrains situés entre les rues Viger, Anderson, de la Gauchetière et Cheneville. Le deuxième site est situé dans le quadrilatère à l’est du Palais entre les rues Viger, Saint Antoine, Saint-Laurent et Saint-Urbain. Le gouvernement a informé les propriétaires des terrains de la mise en réserve au cours des derniers jours. L’imposition d’une réserve, pendant une période de quatre ans, permet aux propriétaires de continuer à utiliser leurs terrains pour les fins actuelles, mais empêche toute construction, amélioration ou addition aux immeubles.

La décision du gouvernement du Québec est motivée par des analyses récentes qui confirment que la superficie d’espaces disponibles pour l’accueil d’événements d’envergure au Palais des congrès atteindra un seuil critique en 2015-2016. Un agrandissement permettrait au Palais de continuer à accroître ses parts de marché ainsi que ses retombées économiques découlant du tourisme d’affaires par l’accueil d’un plus grand nombre d’événements internationaux dans les secteurs économiques clés du Québec, notamment dans le domaine médical et technologique.

Un agrandissement permettrait également au Palais de protéger sa position concurrentielle, puisque d’autres grandes villes canadiennes et de la côte est américaine envisagent d’investir, à moyen terme, des sommes considérables pour améliorer leurs installations au chapitre des congrès et conférences.
 

-30-

Sources : Valrie Nol-Ltourneau

Attachée de presse
Cabinet du ministre délégué au Tourisme
418 528-8063

Pierre Tessier
Communications Infrarouge
514 849-4554


Retour à l'index des communiqués