relation

Aide financière aux festivals et aux événements touristiques

Pour tous les événements se déroulant entre le 1er mai et le 31 octobre 2017 inclusivement, la période de dépôt d’une demande d’aide financière s’échelonne du 16 janvier au 17 février 2017. Les demandes déposées après le 17 février 2017 seront rejetées.

Des ajustements ont été apportés à la méthodologie pour la réalisation des études de provenance et d’achalandage. Il est donc important de prendre connaissance de ces nouveaux documents et de les utiliser.

1. CONTEXTE

Les festivals et événements touristiques font partie de l’image de marque du Québec à titre de composantes importante de son offre touristique. Ils sont un vecteur de développement économique pour toutes les régions. Il importe donc de consolider et de stimuler ce secteur important et performant afin de tirer profit de la croissance internationale et de la conjoncture favorable pour générer davantage de recettes touristiques.

2. OBJECTIFS DU PROGRAMME

Les objectifs du programme sont les suivants :

  • Soutenir la croissance des festivals et événements touristiques majeurs qui positionnent la destination québécoise sur la scène nationale et internationale et qui, par conséquent, constituent des produits d’appel importants auprès des clientèles hors Québec (volet 1);
  • Renforcer l’attractivité des festivals et événements touristiques qui contribuent de façon notable à animer nos régions, à bonifier l’offre touristique du Québec, et ce, au bénéfice de toutes les clientèles touristiques (volet 2);
  • Encourager l’innovation et saisir les occasions permettant de maintenir la position et les avantages concurrentiels du Québec dans le domaine ainsi que d’accroître la notoriété et la visibilité du Québec (volet 3).

Retour vers le haut de la page

3. CRITÈRES GÉNÉRAUX D’ADMISSIBILITÉ

3.1. Clientèle admissible

Les organismes suivants sont admissibles au programme :

  • Les organismes à but lucratif (OBL) légalement constitués;
  • Les organismes à but non lucratif (OBNL) légalement constitués;
  • Les coopératives légalement constituées;
  • Les municipalités;
  • Les communautés ou les nations autochtones reconnues par l’Assemblée nationale;
  • Tout regroupement des clientèles susmentionnées.

Sont exclus : les sociétés d’État, les ministères et organismes des gouvernements du Québec ou du Canada.

3.2. Festivals et événements admissibles

Les festivals et les événements touristiques admissibles sont des manifestations publiques :

  • produites et tenues au Québec;
  • d’une durée minimale de 3 jours de programmation;
  • organisées en fonction d’une thématique et d’une programmation d’activités;
  • ayant eu lieu durant un minimum de 2 éditions consécutives (les éditions annuelles ou biennales sont considérées) dans un même endroit, et ce, préalablement au dépôt de la demande d’aide financière (ne s’applique pas au volet 3 – Événement ponctuel);
  • qui suscitent un achalandage significatif de visiteurs (excursionnistes et touristes) et qui animent la destination.

À noter que dans le cadre de l’appréciation de la demande, un maximum de 40 journées-calendrier seront considérés sur l’ensemble de la durée de l’événement.

Sont exclus : les programmations régulières d’un attrait, les salons, les foires, les bourses touristiques, les conférences, les marchés, les congrès, les spectacles et les expositions (soit les expositions qui n’ont pas de programmation d’activités autres que celles directement liées à l’exposition).

Il importe de souligner que le respect des critères d’admissibilité ne garantit pas le soutien financier du ministère du Tourisme (MTO). Une analyse de la performance touristique de chaque festival ou événement touristique est effectuée afin que le niveau de l’aide financière soit déterminé.

Les organismes admissibles devront avoir respecté, le cas échéant, leurs engagements envers le MTO lors de l’attribution d’une précédente subvention.

Retour vers le haut de la page

4. VOLETS DU PROGRAMME

Le programme comprend les trois volets suivants :

  • Volet 1 : Festivals et événements touristiques majeurs;
  • Volet 2 : Festivals et événements d’envergure touristique;
  • Volet 3 : Innovation et opportunités.

4.1. Volet 1 : Festivals et événements touristiques majeurs

Ce volet s’adresse aux festivals et événements touristiques majeurs qui bénéficient :

  • D’un ancrage local considérable;
  • D’une offre d’activités gratuites destinées au grand public ou encore qui se déploient sur de multiples sites visant à animer la destination touristique;
  • D’un positionnement de leader national, voire international, dans leur domaine, notamment par une programmation et par une expérience de calibre international;
  • D’une incidence économique avérée.

4.1.1. Critères spécifiques d’admissibilité

En plus de satisfaire aux critères généraux d’admissibilité, le festival ou l’événement touristique doit :

  • Susciter un achalandage touristique important sur la base d’une étude de provenance et d’achalandage réalisée par une firme indépendante selon une méthodologie reconnue par le MTO. Cette étude doit être réalisée chaque année et doit permettre de démontrer que la présence de touristes atteint les seuils minimaux de participation suivants :
  • Pour les festivals et événements se tenant dans les régions touristiques de Québec et Montréal :
    • Un minimum de 20 000 jours de participation effectués par des touristes;
    • Un minimum de 5 % des jours de participation (de l’achalandage total) effectués par des touristes hors Québec.
  • Pour les festivals et événements se tenant à l’extérieur des régions touristiques de Québec et Montréal :
    • Un minimum de 20 000 jours de participation effectués par des touristes.
  • Démontrer un impact économique établi sur la base d’une étude réalisée par une firme indépendante selon une méthodologie reconnue par le MTO (voir le Guide méthodologique pour la réalisation des études sur l’impact économique). Cette étude doit être réalisée tous les trois ans. Exceptionnellement, pour l’entrée en vigueur du nouveau programme en 2017-2018, les données provenant des études d’impact économique déjà réalisées par les promoteurs de festivals et événements seront acceptées;
  • Disposer d’un budget d’exploitation de 6 M$ et plus (coûts réels d’exploitation de la dernière édition tels qu’ils sont présentés aux états financiers audités, excluant les infrastructures).

4.1.2. Critères d’analyse

Afin que la performance touristique soit appréciée, les données relatives aux critères suivants feront l’objet d’une analyse au terme de laquelle les festivals et événements obtiendront un indice de performance :

  • Le nombre de jours de participation effectués par des touristes;
  • La proportion des jours de participation effectués par des touristes hors Québec;
  • L’indice d’attractivité du festival ou de l’événement (centrage) auprès des visiteurs;
  • L’impact économique.

Afin que la croissance soit appréciée, les données relatives aux critères suivants feront l’objet d’une analyse :

  • La progression des jours de participation (achalandage total);
  • La progression des revenus autonomes (les revenus autonomes incluent les recettes de fréquentation, dont la billetterie, les revenus de vente de produits dérivés et les commandites financières privées) et des coûts de programmation et de promotion.

4.1.3. Aide financière

Deux formes d’aide financière pourront être accordées, soit :

4.1.3.1. Aide financière à la performance touristique :
  • Le montant d’aide financière est établi en fonction de l’indice de performance touristique obtenu au terme de l’analyse;
  • L’aide financière sera ensuite majorée afin qu’elle tienne compte de la saisonnalité (vise à prendre en compte les efforts faits pour la tenue des festivals et événements en dehors de la saison estivale, soit d’octobre à mai) et de la localisation géographique, tel qu’indiqué au tableau suivant :
Hors saison : octobre à mai 15 %
Régions périphériques : Bas-Saint-Laurent, Laval, Outaouais, Laurentides, Lanaudière, Montérégie, Cantons-de-l’Est, Centre-du-Québec, Mauricie, Chaudière-Appalaches, SaguenayLac-Saint-Jean, Charlevoix 10 %
Régions éloignées : Îles-de-la-Madeleine, Gaspésie, Manicouagan, Duplessis, Baie-James, Eeyou Istchee, Nunavik, Abitibi-Témiscamingue 20 %
  • L’aide financière est établie pour une période triennale, étant entendu qu’aucune indexation ni majoration de cette aide ne pourra être accordée durant cette période;
  • L’aide financière maximale pouvant être accordée ne peut excéder 1 M$.
4.1.3.2. Aide financière à la croissance :
  • L’aide financière est établie annuellement selon une formule d’appariement de la croissance des revenus autonomes associée à une augmentation des coûts de programmation et de promotion de l’événement, déduction faite de l’inflation sur la base de l’indice des prix à la consommation (IPC) (selon les états financiers audités des deux dernières éditions);
  • Le taux d’appariement (%) est établi par le MTO en fonction des résultats de l’analyse de la croissance.

4.2. Volet 2 : Festivals et événements d’envergure touristique

Ce volet s’adresse aux festivals et événements touristiques qui contribuent significativement à animer les régions, à bonifier l’offre touristique du Québec, et ce, au bénéfice de toutes les clientèles touristiques.

4.2.1. Critères spécifiques d’admissibilité

En plus de satisfaire aux critères généraux d’admissibilité, le festival ou l’événement touristique doit :

  • Susciter un achalandage touristique, soit :

    Pour les festivals et événements qui bénéficient d’un budget d’exploitation de 500 000 $ et plus : cette démonstration doit se faire sur la base d’une étude de provenance et d’achalandage réalisée par une firme indépendante selon une méthodologie reconnue par le MTO. Cette étude doit être réalisée tous les trois ans. Exceptionnellement, pour l’entrée en vigueur du nouveau programme en 2017-2018, pour les promoteurs qui ne disposeront pas d’une telle étude, le MTO se basera sur les informations disponibles pouvant servir à apprécier l’achalandage touristique. Le cas échéant, si une aide financière est consentie, les promoteurs auront l’obligation de réaliser une étude conformément aux exigences du MTO.
    • Pour les festivals et événements se tenant dans les régions touristiques de Québec et Montréal :
      • Un minimum de 2 500 jours de participation effectués par des visiteurs (excursionnistes et touristes);
      • Un minimum de 5 % des jours de participation effectués par des touristes ou au moins 2 000 touristes.
    • Pour les festivals et événements se tenant à l’extérieur des régions touristiques de Québec et Montréal :
      • Un minimum de 1 500 jours de participation effectués par des visiteurs (excursionnistes et touristes);
      • Un minimum de 5 % des jours de participation effectués par des touristes ou au moins 1 000 touristes.
    Pour les festivals et événements qui bénéficient d’un budget d’exploitation qui s’établit entre 90 000 $ et 499 999 $ : cette démonstration doit se faire minimalement sur la base d’une étude de provenance réalisée par une firme indépendante selon une méthodologie reconnue par le MTO. Cette étude doit être réalisée tous les trois ans. Exceptionnellement, pour l’entrée en vigueur du nouveau programme en 2017-2018, pour les promoteurs qui ne disposeront pas d’une telle étude, le MTO se basera sur les informations disponibles pouvant servir à apprécier l’achalandage touristique. Le cas échéant, si une aide financière est consentie, les promoteurs auront l’obligation de réaliser une étude conformément aux exigences du MTO.
    • Pour les festivals et événements se tenant dans les régions touristiques de Québec et Montréal :
      • Un minimum de 20 % des jours de participation effectués par des visiteurs (excursionnistes et touristes).
    • Pour les festivals et événements se tenant à l’extérieur des régions touristiques de Québec et Montréal :
      • Un minimum de 10 % des jours de participation effectués par des visiteurs (excursionnistes et touristes).
  • Disposer d’un budget d’exploitation de 90 000 $ et plus (coûts réels d’exploitation de la dernière édition tels qu’ils sont présentés au rapport financier, excluant les infrastructures);
  • Ne pas être admissible au volet 1 du présent programme.

4.2.2. Critères d’analyse

Afin que la performance soit appréciée, les données relatives aux critères suivants feront l’objet d’une analyse au terme de laquelle les festivals et événements obtiendront un indice de performance :

  • La proportion des jours de participation effectués par des excursionnistes;
  • La proportion des jours de participation effectués par des touristes;
  • La proportion des revenus autonomes sur l’ensemble des revenus;
  • La proportion des dépenses affectées à l’expérience client (la programmation et l’offre globale) sur l’ensemble des dépenses;
  • L’achalandage total (pour les festivals et événements ayant un budget de 500 000 $ et plus).

4.2.3. Aide financière

  • Aide financière à la performance :
    • Le montant d’aide financière est établi en fonction de l’indice de performance obtenu au terme de l’analyse;
    • L'aide financière sera ensuite majorée afin qu'elle tienne compte de la saisonnalité (vise à prendre en compte les efforts faits pour la tenue des festivals et événements en dehors de la saison estivale, soit d'octobre à mai) et de la localisation géographique, tel qu'indiqué au tableau suivant :
Hors saison : octobre à mai 15 %
Régions périphériques : Bas-Saint-Laurent, Laval, Outaouais, Laurentides, Lanaudière, Montérégie, Cantons-de-l’Est, Centre-du-Québec, Mauricie, Chaudière-Appalaches, SaguenayLac-Saint-Jean, Charlevoix 10 %
Régions éloignées : Îles-de-la-Madeleine, Gaspésie, Manicouagan, Duplessis, Baie-James, Eeyou Istchee, Nunavik, Abitibi-Témiscamingue 20 %
    • Pour les événements dont l’indice de performance se situera au-dessus de la moyenne et qui disposeront d’une étude de provenance ou d’une étude de provenance et d’achalandage réalisée selon les exigences du MTO, l’aide financière sera établie pour une période triennale, étant entendu qu’aucune indexation ni majoration de cette aide ne pourra être accordée durant cette période;
    • L’aide financière maximale pouvant être accordée ne pourra pas excéder 750 000 $.

Par ailleurs, les promoteurs qui recevront une aide financière et qui réaliseront une étude de provenance ou une étude de provenance et d’achalandage bénéficieront d’un accompagnement de la part du MTO, soit :

  • préqualification de firmes indépendantes;
  • approbation de la méthodologie avant la réalisation de l’étude;
  • accompagnement de la firme et du promoteur (outils, services-conseils, etc.).

De plus, une aide financière supplémentaire sera accordée aux promoteurs pour soutenir la réalisation des études, tel que le prescrit le programme, c’est-à-dire tous les trois ans, soit :

  • 50 % du coût pour les études de provenance et d’achalandage jusqu’à un maximum de 5 000 $;
  • 100 % du coût pour les études de provenance jusqu’à un maximum de 3 000 $.

Pour les promoteurs qui bénéficieront d’une entente triennale, cette aide supplémentaire sera répartie sur les trois années de l’entente. Pour les promoteurs qui bénéficieront d’une entente annuelle, cette aide supplémentaire sera accordée pour l’année au cours de laquelle l’étude doit être réalisée.

4.3. Volet 3 : Innovation et opportunités

Ce volet s’adresse aux festivals et événements ponctuels ainsi qu’à ceux qui bénéficient déjà d’un soutien dans le cadre des volets 1 et 2 du programme.

4.3.1. Critères spécifiques d’admissibilité des festivals et événements soutenus en volet 1 ou en volet 2 :

En plus de satisfaire aux critères généraux d’admissibilité, le festival ou l’événement touristique doit :

  • Présenter un projet visant le développement du produit, l’ajout d’un aspect spécifique à la programmation ou une innovation particulière, qui bonifiera l’expérience offerte aux visiteurs;
  • Présenter en quoi le projet contribuera à une augmentation de la performance touristique de l’événement, de l’achalandage ou des recettes touristiques.

4.3.2. Critères spécifiques d’admissibilité des événements ponctuels :

En plus de satisfaire aux critères généraux d’admissibilité, l’événement touristique doit :

  • Être ponctuel et non récurrent;
  • Disposer d’un budget d’exploitation de 1 M$ et plus, excluant les infrastructures;
  • Démontrer un potentiel d’attraction de la clientèle touristique.

4.3.3. Critères d’analyse

Afin que les projets soumis puissent être appréciés, les éléments suivants seront pris en compte :

  • Démontrer une occasion de générer des recettes touristiques supplémentaires;
  • Démontrer le potentiel d’accroître la notoriété et le rayonnement du Québec sur la scène nationale ou internationale;
  • Présenter un montage financier complet et une viabilité financière du projet.

4.3.4. Aide financière

  • L’aide financière est déterminée en fonction de l’incidence touristique des projets soumis et ne pourra pas excéder 25 % du coût du projet, jusqu’à un maximum de 500 000 $.
  • L’aide financière est ponctuelle et non récurrente.

4.3.5. Obligations particulières

  • Déposer un document de présentation détaillé du projet ou le dossier de candidature;
  • Déposer un montage financier complet, avec les coûts du projet et le financement;
  • Produire, lors de l’événement, une étude de provenance et d’achalandage réalisée par une firme indépendante et selon une méthodologie reconnue par le MTO (événement ponctuel).

Retour vers le haut de la page

5. MODALITÉS DE GESTION DU PROGRAMME

5.1. Dépôt des demandes d’aide financière

Pour les volets 1 et 2 :

La période pour le dépôt des demandes s’échelonne du 16 janvier au 17 février 2017 inclusivement pour les événements se déroulant entre le 1er mai et le 31 octobre 2017.

Pour le volet 3 (projet ou événement ponctuel) :

La réception des projets est en continu. Une demande liée à un événement ponctuel peut être soumise au MTO dès la confirmation de la tenue de celui-ci (soit plus d’une année à l’avance).

À noter : Un promoteur qui dépose une demande dans le cadre du volet 1 ou 2 et qui soumet également un projet dans le cadre du volet 3 pourra combiner les deux demandes dans le même questionnaire. Par contre, les volets 1 et 2 ne peuvent être jumelés.

5.2. Obligations

  • Soumettre une demande avant la date limite de dépôt (pour les volets 1 et 2);
  • Présenter une demande en français;
  • Déposer une demande d’aide financière complète :
    • Remplir tous les champs du questionnaire Web :
    • Joindre tous les documents exigés, signés et identifiés clairement (exemple : derniers états financiers complets excluant les coûts relatifs aux autres activités de l’organisme, charte budgétaire conforme, copie des études, etc.) (Voir section « Documents obligatoires »);
    • S’assurer que le total des revenus et le total des dépenses de la charte budgétaire concordent avec les résultats inscrits au rapport financier;
    • Inscrire des données prévisionnelles pour l’ensemble du questionnaire (pour les événements du volet 3).
  • Assurer une mise de fonds en argent du promoteur et du milieu d’au moins 20 % pour la réalisation de l’événement. Cette mise de fonds est constituée de revenus autonomes, qui incluent les recettes de fréquentation (dont la billetterie), les revenus de vente de produits dérivés, les commandites financières privées et le soutien local et régional de nature publique et privée;
  • Démontrer que l’événement soutenu est l’unique bénéficiaire des surplus, subventions et autres apports externes;
  • Respecter les cumuls d’aide financière (subventions) suivants :
    • L’aide financière provenant de l’ensemble des ministères et organismes du gouvernement provincial ne peut excéder 30 % du budget total de l’événement ou du projet, excluant les amortissements, les intérêts sur emprunts et la perte en capital;
    • L’aide financière provenant de l’ensemble des ministères et organismes des gouvernements provincial et fédéral ne peut excéder 50 % du budget total de l’événement ou du projet, excluant les amortissements, les intérêts sur emprunts et la perte en capital.
  • Faire approuver la méthodologie de l’étude par le MTO dans un délai raisonnable avant la réalisation de celle-ci.

5.3. Surplus cumulés/déficits récurrents

Les promoteurs qui auront enregistré des surplus correspondant à plus de 20 % de leur budget devront déposer un plan d’affectation de l’entièreté de ces surplus. Dans le cas où ils présentent des surplus cumulés, un plan d’affectation de l’entièreté de ces surplus cumulés doit aussi être déposé. Dans les deux cas, l’affectation des surplus doit être faite au Québec et en lien avec la tenue et l’organisation de l’événement.

Les promoteurs qui auront enregistré des déficits cumulés représentant plus de 10 % de leur budget devront présenter un plan de réduction de leur déficit permettant de réduire celui-ci à moins de 10 % sur une période maximale de 5 ans.

5.4. Visibilité

Les festivals et les événements constituent des occasions importantes de positionner la destination québécoise et de mettre en évidence certaines thématiques ou certains messages promotionnels du MTO.

Des obligations contractuelles lieront les promoteurs des événements soutenus afin qu’ils accordent au Gouvernement du Québec une visibilité conforme à son Programme d’identification visuelle (PIV). La visibilité exigée par le MTO sera déterminée en fonction de la subvention versée. Par le dépôt d’une demande d’aide, le promoteur s’engage à respecter les exigences minimales du MTO en matière de visibilité ou à proposer des adaptations en cette matière (voir Annexe 1).

5.5. Durée de l’engagement financier

Pour le volet 1, l’aide financière sera consentie pour trois éditions (entente triennale 2017, 2018 et 2019) du festival ou de l’événement.

Pour le volet 2, des ententes triennales seront consenties sur la base de la performance de l’événement seulement.

Pour le volet 3, l’aide financière sera consentie pour une seule édition.

5.6. Convention d’aide financière

L’aide financière consentie, sous forme de subvention non remboursable, fera obligatoirement l’objet d’une convention d’aide à intervenir entre le MTO et le promoteur du festival ou de l’événement.

5.7. Documents obligatoires

Pour les volets 1 et 2 :

Pour être considérée, la demande d’aide financière en ligne doit inclure TOUS les éléments suivants :

  • Le dernier rapport financier concernant l’événement exclusivement et excluant les infrastructures. Si l’organisme est responsable d’autres activités, les produits et les charges de l’événement doivent être présentés dans une annexe au rapport financier. Il doit couvrir l’exercice complet de l’organisme (12 mois) et être approuvé par les administrateurs;
  • La charte budgétaire et l’engagement (2 onglets) dûment remplis et signés (les dossiers soumis en vertu du volet 1 doivent également inclure l’outil complémentaire à la charte budgétaire);
  • Une copie des études en matière de provenance et d’achalandage touristique réalisées par une firme indépendante selon une méthodologie reconnue par le MTO, produites entre 2014-2015 et 2016‑2017. Exceptionnellement, pour l’entrée en vigueur du nouveau programme en 2017-2018, pour les promoteurs qui ne disposeront pas d’une telle étude, le MTO se basera sur les informations disponibles pour apprécier l’achalandage touristique;
  • Une copie de l’étude d’impact économique réalisée par une firme indépendante selon une méthodologie reconnue par le MTO (pour le volet 1 seulement). Exceptionnellement, pour l’entrée en vigueur du nouveau programme en 2017-2018, les données provenant des études d’impact économique déjà réalisées par les promoteurs de festivals et événements seront acceptées;
  • Un portrait de la structure organisationnelle de l’organisme, incluant toutes les parties apparentées (des parties peuvent être considérées comme étant apparentées par un lien autre que financier. C’est le cas lorsqu’un membre de la direction, comprenant les administrateurs, les dirigeants et toute autre personne assumant une fonction au sein de la direction générale, ou toute autre personne, exerce une influence notable ou un contrôle conjoint sur l’organisme);
  • Un plan d’affectation de l’entièreté des surplus ou des surplus cumulés doit être déposé, ou un plan de résorption, dans le cas des déficits récurrents ou d’un déficit cumulé, le cas échéant.

Pour le volet 3 :

  1. Projet (pour les festivals et événements soutenus en vertu du volet 1 ou du volet 2) :

    Pour être considérée, la demande d’aide financière en ligne doit inclure TOUS les éléments suivants :
  • Un document détaillé de présentation du projet, présentant, notamment, les renseignements suivants :
    • L’objectif principal du projet et une présentation détaillée de celui-ci permettant de démontrer le développement du produit, l’ajout d’un aspect spécifique à la programmation ou d’une innovation particulière, qui bonifiera l’expérience offerte aux visiteurs et le potentiel d’accroître la notoriété et le rayonnement du Québec sur la scène nationale ou internationale;
    • Les moyens utilisés et les résultats attendus à court, moyen et long terme, qui auront pour effet d’augmenter la performance touristique de l’événement, son achalandage touristique ainsi qu’une occasion de générer des recettes touristiques supplémentaires;
    • Les revenus anticipés;
    • Le public cible que vous souhaitez attirer avec le projet et la stratégie de mise en marché qui sera utilisée pour le rejoindre;
    • Un montage financier détaillé (coûts et financement du projet) qui décrit la contribution de chacun des partenaires, s’il y a lieu, et qui démontre que l’aide financière du MTO est nécessaire pour sa réalisation;
    • Les options de visibilité offertes au MTO spécifiquement dans le cadre du projet.
  • L’engagement ci-joint (si vous déposez une demande uniquement au volet 3 – projet).
  1. Événement ponctuel :

    Pour être considérée, la demande d’aide financière en ligne doit inclure TOUS les éléments suivants :
  • Le document de présentation de l’événement (plan d’affaires, dossier de candidature, etc.);
  • Le montage financier prévisionnel complet, avec coûts et financement concernant l’événement exclusivement, excluant les infrastructures, et couvrant l’exercice complet de l’organisme (12 mois). Ce montage financier doit être présenté en utilisant la charte budgétaire et l’engagement (2 onglets) dûment remplis. La charte budgétaire doit être signée par deux administrateurs;
  • Les résultats attendus (achalandage touristique ainsi qu’une occasion de générer des recettes touristiques supplémentaires);
  • Les options de visibilité offertes au MTO.

Retour vers le haut de la page

6. DÉPÔT D’UNE DEMANDE

Remplir la demande d’aide financière en ligne et joindre tous les documents exigés.

IMPORTANT :

Veuillez remplir chacune des sections du questionnaire Web de demande d’aide financière. Seules les informations présentées dans ce questionnaire Web seront traitées aux fins d’analyse.

Pour toute autre demande d’information concernant l’aide financière aux festivals et aux événements touristiques :
Joindre le conseiller en développement touristique de votre région

ou

Ministère du Tourisme
Direction des programmes et de l’intervention régionale
900, boulevard René-Lévesque Est, bureau 400
Québec (Québec) G1R 2B5

Téléphone : 418 643-5959, poste 3411
Sans frais : 1 800 482-2433
Télécopieur : 418 643-0549

Courriel : programmes@tourisme.gouv.qc.ca


Définitions

Achalandage total (nombre de jours de participation) : nombre total de jours de participation réalisés par des participants de tout âge. Un participant peut être un spectateur, un compétiteur (à des tournois, championnats, courses ou autres formes de compétition) ou un accompagnateur professionnel ou personnel (famille ou ami) d’un compétiteur. L’achalandage doit exclure les bénévoles, les employés et les prestataires de services (ex. : artistes et fournisseurs) de l’événement.

  • Exemple : un participant qui assiste à 3 jours différents d’un événement donne 3 jours de participation.

Excursionniste : participant ayant assisté à l’événement dans le cadre d’un voyage aller-retour la même journée et résidant à l’extérieur d’un rayon de 40 km de la localité où se déroule l’événement. Le rayon de 40 km ne s’applique pas aux participants résidant à l’extérieur du Québec (autres provinces canadiennes, États-Unis et autres pays) puisqu’ils traversent une frontière (provinciale ou nationale).

Touriste : participant ayant assisté à l’événement dans le cadre d’un voyage d’une nuit ou plus, résidant à l’extérieur de la localité où se déroule l’événement, sans égard à la distance parcourue, et qui a utilisé de l’hébergement commercial ou privé.

Retour vers le haut de la page