Le bulletin touristique

Octobre 2011

Le tourisme international était en hausse de 2,3 % au Québec en octobre 2011 par rapport au même mois en 2010. Il était également en hausse de 0,2 % en Ontario. Il a diminué de 9,1 % en Colombie-Britannique et de 1,9 % pour l’ensemble du Canada.

En octobre 2011, le nombre des entrées à la frontière du Canada par le Québec en provenance des États-Unis a légèrement augmenté de 0,6 %, soit 742 touristes de plus qu’en octobre 2010. Tant les touristes qui ont utilisé leur voiture (0,3 %) que ceux qui ont pris un autre moyen de transport (0,9 %) ont contribué à cette hausse.

Pour la même période, le nombre des entrées à la frontière par le Québec des touristes en provenance des autres pays que les États-Unis a augmenté de 5,5 %, ce qui représente 3 832 touristes de plus par rapport à octobre 2010. La France, la Suisse et le Royaume-Uni ont enregistré les hausses les plus importantes en nombre absolu avec respectivement 2 221, 465 et 447 touristes additionnels. Le nombre de touristes allemands a connu un recul de 1 145 par rapport à octobre 2010.

Depuis le début de l’année 2011, on observe pour le Québec une croissance de 1,8 % du nombre des entrées à la frontière de touristes internationaux, ce qui n’a pas été le cas de l’Ontario (-0,2 %), de la Colombie-Britannique (-2,8 %) et de l’ensemble du Canada (-1,2 %). >>>


En octobre 2011, baisse de l'achalandage dans le centre Infotouriste de Québec (-4,9 %) et augmentation dans celui de Montréal (4,3 %). >>>

 

La plupart des indicateurs de l’hébergement sont à la hausse en octobre 2011, comparativement à la même période l’année dernière.

Le nombre d’unités disponibles (offre) s’est établi à 75 640, soit une baisse de 0,7 % par rapport à l’année 2010. Le nombre des unités occupées quotidiennement (achalandage) a augmenté de 2,9 %, portant leur nombre à 40 467. Le taux d’occupation a gagné 1,9 point de pourcentage tandis que le prix quotidien moyen de location des unités a augmenté de 1,9 %.

Dix régions touristiques ont enregistré une hausse de l’achalandage. Quant aux quatre régions urbaines, elles se départagent également selon qu’elles ont connu une baisse ou une hausse de l’achalandage, la région de Montréal se distinguant toutefois avec un gain de 5,6 %.

Enfin, de janvier à octobre 2011, il y a eu une faible augmentation de 0,2 % de l’achalandage par rapport à l’année dernière tandis que le prix moyen de location s’est accru de 1,5 %. >>>

Abonnez-vous à nos listes de distribution!