relation
Bandeau - Le bulletin touristique

Mars 2014

 

Des fluctuations importantes dans l’ensemble du Canada

En mars 2014, le nombre d’entrées à la frontière du Canada de touristes internationaux est à la baisse dans l’ensemble du pays par rapport à 2013. Au Québec, la baisse est de 17,4 % alors qu’elle est de 14,0 % en Ontario, de 1,7 % en Colombie-Britannique et de 10,7 % dans l’ensemble du Canada.

Le recul pourrait en partie s’expliquer par le fait que Pâques et la relâche printanière aux États-Unis (springbreak) étaient en mars l’année dernière alors que ces congés étaient en avril en 2014. Cette période est connue pour apporter son lot de déplacements, autant aux États-Unis que dans les principaux marchés européens. De plus, la météo difficile qu’a connue le Québec a également touché nos voisins du Sud, décourageant probablement les projets de voyage de certains d’entre eux.

La diminution du nombre d’entrées de touristes en provenance des États-Unis a été de 19,4 % pour le Québec, de 16,3 % en Ontario, de 1,1 % en Colombie-Britannique et de 12,0 % dans l’ensemble du Canada. Pour leur part, les entrées des touristes en provenance des autres pays que les États-Unis ont enregistré, dans le même ordre, des baisses de 13,2 %, 7,0 %, 2,9 % et 7,2 %.

Depuis le début de l’année 2014, le Québec enregistre une baisse de 6,4 % de ses entrées de touristes internationaux comparativement à la même période en 2013. Une décroissance est également observée pour l’Ontario (- 6,9 %) et pour l’ensemble du Canada (- 3,8 %). Seule la Colombie-Britannique affiche une hausse (3,2 %).   »»»

L’hiver qui s’étire semble avoir favorisé certaines régions

Le mois de mars 2014 a été favorable pour sept régions touristiques, celles-ci enregistrant une augmentation de leur nombre moyen d’unités de location occupées quotidiennement (achalandage) par rapport à mars 2013. Lanaudière et le Centre-du-Québec s’en sortent particulièrement bien avec une hausse des quatre indicateurs de la fréquentation quotidienne des établissements d’hébergement.

Parmi les régions urbaines, l'Outaouais et Laval ont également bien performé avec une hausse respective de leur achalandage de 7,5 % et 4,2 %.

Dans l’ensemble du Québec, le prix quotidien moyen de location des unités a légèrement progressé en mars 2014 pour se fixer à 117,70 $, soit une augmentation de 0,7 % par rapport à mars 2013. Par ailleurs, le nombre moyen d’unités de location disponibles quotidiennement ainsi que l’achalandage ont chuté, respectivement de 5,2 % et 5,7 %.

Pour la période de janvier à mars 2014, le taux d’occupation moyen et le prix quotidien moyen de location des unités ont légèrement progressé : le taux d’occupation a atteint 46,4 %, en hausse de 0,9 %, alors que le prix de location s’est fixé à 117,80 $, soit une augmentation de 0,3 %.  »»»

 

Abonnez-vous à nos listes de distribution!