relation

Pour un Québec fier de sa nature!

Écotourisme et tourisme de nature au Québec

Orientations et plan d'action 2003-2008

Une définition
L'écotourisme est une forme de tourisme qui vise à faire découvrir un milieu naturel tout en préservant son intégrité, qui comprend une activité d'interprétation des composantes naturelles ou culturelles du milieu (volet éducatif), qui favorise une attitude de respect envers l'environnement, qui repose sur des notions de développement durable et qui entraîne des bénéfices socioéconomiques pour les communautés locales et régionales.1

Une vision
D'ici 2008, le Québec se distinguera en Amérique du Nord …

  • par l'utilisation des valeurs de l'écotourisme pour favoriser l'adoption de pratiques durables de la part de l'ensemble des acteurs du secteur du tourisme en milieu naturel et de la part des clientèles;
  • par le professionnalisme et l'excellence de l'organisation de ce secteur ;
  • par l'engagement des partenaires privés et publics aux valeurs de l'écotourisme;
  • et par le développement d'expériences d'écotourisme et de tourisme durable en milieu naturel de qualité, authentiques et adaptées aux attentes des diverses clientèles.

1 Source : Bureau de normalisation du Québec (BNQ). Norme P-9700-060, Tourisme - Produit d'écotourisme, 2003

L'avenir en vert…

Au-delà des modes et des influences d'un marketing en mal de clientèles, l'écotourisme et le tourisme de nature sont en en voie de devenir une réponse aux voyageurs préoccupés de l'avenir de l'environnement et des peuples de la planète. Depuis quelques années, ils s'imposent dans les pays de grande nature et les exigences de la clientèle en ces matières sont de plus en plus pressantes. Le Québec ne fait pas exception et s'engageait, à l'issue du premier Sommet mondial de l'écotourisme de mai 2002, à mettre sur pied un plan de développement et de promotion de l'écotourisme et du tourisme de nature. C'est maintenant chose faite!

À l'automne 2003, ce plan a été adopté par Tourisme Québec sous le titre de : Écotourisme et tourisme de nature au Québec, orientations et plan d'action 2003-2008. Il a été élaboré à la suite d'un large consensus obtenu grâce aux travaux d'une table de concertation réunie par Tourisme Québec, formée de spécialistes et de partenaires privés et publics. Tourisme Québec a aussi organisé un symposium qui a réuni à Québec, en janvier 2003, quelque 120 participants des régions, de l'environnement et du tourisme. Les résultats de cette consultation ont jeté les bases de ce plan d'action.

Écotourisme et tourisme de nature au Québec,
orientations et plan d'action 2003-2008
(Format pdf, 1,8 Mo)

En voici la vision et les grandes lignes… pour un Québec fier de sa nature!

Orientations et actions prioritaires

Pour mener du rêve à la réalité d'un Québec écotouristique fier de sa nature, le plan d'action identifie une cinquantaine d'actions à mettre en oeuvre, dont une quinzaine ont été jugées prioritaires. Vous les retrouverez ci-dessous.

Ces actions sont basées sur les principes du développement durable, notamment sur la conservation et la mise en valeur du patrimoine naturel et humain, sur les pratiques durables et sur l'importance d'un marketing responsable.

Elles ont été classées sous quatre grandes orientations qui sont autant d'objectifs à réaliser…

Les 15 actions prioritaires

Première orientation :
Organiser / structurer le secteur et démontrer son importance

1
Réaliser des études sur la valeur économique de l'écotourisme et du tourisme de nature, incluant les études de marché, les études sur les retombées économiques engendrées par l'industrie du tourisme de nature, les études sur la valeur économique, sociale et environnementale des milieux naturels offrant un potentiel intéressant pour le développement du tourisme de nature, prévoyant une approche prospective et mettant à contribution les entreprises dans la cueillette de l'information.
2

Maintenir la Table de concertation sur l'écotourisme et ajuster son rôle pour en faire un mécanisme privilégié de suivi du présent plan d'action.

3 Créer un comité interministériel chargé des dossiers de tourisme durable en milieu naturel ; en préciser le mandat, en lien avec le présent plan d'action.
4

Soutenir les dynamiques régionales en fournissant des outils facilitant l'organisation et la coopération en région des entreprises et organismes d'écotourisme et de tourisme de nature.

5

Soutenir les initiatives permettant aux associations ou regroupements d'entreprises de générer des revenus autonomes et d'accroître leur stabilité.

6 Mettre en commun les connaissances existantes sur les besoins de formation dans le secteur et mettre à contribution le projet de plans de développement des ressources humaines (PDRH) sectoriels et régionaux dont ceux projetés par le CQRHT afin de dégager un portrait des besoins, un plan d'action et des programmes spécifiques dans ce domaine.

Deuxième orientation :
Identifier, protéger et mettre en valeur les territoires présentant de bons potentiels pour la pratique du tourisme de nature et de l'écotourisme

7 Identifier, dans les aires protégées reconnues, les réalisations en matière d'écotourisme (bilan des activités, pratiques et projets).
8

Encourager les projets mettant en application de façon exemplaire toutes les composantes de l'écotourisme et du tourisme durable en milieu naturel, qui deviendraient des modèles à suivre.

9 Encourager la participation et la collaboration des exploitants de tourisme de nature aux efforts de conservation des milieux et paysages naturels dans les différentes régions, notamment en faisant connaître les enjeux ainsi que les principaux organismes impliqués.
10 Faire connaître aux exploitants de tourisme de nature les mécanismes existants relatifs à la planification et à l'utilisation du territoire.

Troisième orientation :
Développer des produits variés et adaptés

11

Adapter les critères du Programme de soutien au développement de l'offre (PSDOT) de Tourisme Québec de façon à tenir compte de la réalité des exploitants du secteur, dont les investissements en développement de produits ne dépendent pas seulement des immobilisations ou des équipements.

12

Développer des coffrets d'outils et offrir des mesures d'accompagnement aux entreprises dans leur démarche de certification de la qualité des services et dans celle de leurs produits d'écotourisme.

13 Mettre en oeuvre la norme de certification des produits d'écotourisme ainsi qu'un programme d'incitatifs pour les entreprises qui y adhèrent.

Quatrième orientation :
Orienter la promotion de façon à rejoindre des segments de marché variés et à sensibiliser la clientèle

14

Réaliser des actions promotionnelles concertées avec les principaux partenaires gouvernementaux, associatifs et régionaux sur les marchés du Québec, de l'Ontario, des Maritimes et du Nord-est des États-Unis.

15

Officialiser / reconnaître le code de l'écotouriste et l'utiliser dans des actions concertées pour sensibiliser les clientèles à l'adoption de comportements responsables (ex. : distribution massive aux endroits stratégiques, affiches, etc.).

Une vaste clientèle de promoteurs

Le plan d'action s'adresse d'abord aux acteurs du tourisme de nature au Québec. Et ils sont nombreux! Le document Nature et tourisme : l'écotourisme au Québec en 2002 a évalué la taille du secteur du tourisme de nature québécois à quelque 1 040 entreprises ou établissements. Mais les interventions dans le domaine du tourisme de nature s'adressent à bien d'autres acteurs comme on peut le constater ci-dessous…

  • les organisations offrant des produits et expériences ou des lieux de pratique.
    • producteurs de tourisme de nature, d'aventure ou d'écotourisme, croisiéristes offrant des produits d'observation,
    • pourvoiries, zecs et entreprises autochtones offrant des activités touristiques en milieu naturel;
    • gestionnaires de milieux naturels des secteurs public et privé (à but lucratif ou non);
    • autres entreprises offrant ce type d'expérience en complément à leur vocation principale;
    • voyagistes en tourisme de nature, d'aventure ou d'écotourisme, voyagistes et grossistes traditionnels;
  • les associations sectorielles et les regroupements d'entreprises du secteur ainsi que les fédérations de plein air;
  • les partenaires publics – fédéral, provincial, régional, local – jouant un rôle dans la gestion ou l'expertise sur le territoire, l'environnement, les aires protégées, la biodiversité et le patrimoine culturel et pouvant jouer un rôle de partenaire en développement de produits et d'activités de commercialisation;
  • les partenaires du secteur de la conservation;
  • les entreprises offrant des services touristiques de base comme l'hébergement, la restauration et le transport;
  • les partenaires dans les domaines de la formation, de l'éducation et de l'expertise;
  • les organisations touristiques et de développement à l'échelle régionale ou locale;
  • les communautés locales, régionales et autochtones.

Au service des régions et des développeurs

Le plan d'action 2003-2008 est avant tout un outil de référence qui engage tant les décideurs nationaux que régionaux qui veulent s'y associer, tant les promoteurs privés que publics. En plus d'identifier les actions requises pour le développement et la promotion de l'écotourisme et du tourisme de nature, le plan propose des définitions con-crètes des concepts qu'il aborde. On y trouve également toute une série d'annexes permettant de soutenir les actions des uns et des autres. Parmi celles-ci, la planification locale et régionale de l'éco-tourisme, le développement durable en tourisme, le profil des principaux marchés, et les 25 meilleurs voyages de tourisme d'aventure au monde sont à signaler.

Voir aussi :