relation

Dossier de veille sur le tourisme hivernal

Veille  hivernale

Gestion et stratégies

Devenir propriétaire d'un domaine skiable pour 1000 $

Le Red Mountain Resort, en Colombie-Britannique, a lancé la toute première campagne de sociofinancement par équité (appelé aussi equity crowd founding) dans l'histoire de l'industrie du ski, en vue de soutenir la croissance et le maintien de l'indépendance de la station.

La campagne, hébergée sur The StartEngine, inclut différents avantages pour des investissements variés. Le premier niveau de financement équivaut à un montant de 1000 $ et en contrepartie, le supporteur reçoit cinq billets pour les remontées mécaniques et l'accès au nouveau pavillon de la station.

La participation maximale est de 25 000 $ et comporte un abonnement familial pour cinq ans, deux paires de skis personnalisés et dix billets supplémentaires pour les remontées mécaniques par an. En prenant part à la campagne de sociofinancement, les supporteurs reçoivent des actions du domaine skiable, mais aucun dividende, ni profit et siège au conseil d'administration.

Source : Powder

Du ski de fond en octobre

La station de ski de Livigno, au nord de l'Italie, sera le 20 octobre prochain la première à ouvrir une piste de ski de fond à 1816 mètres d'altitude, et ce quelles que soient les conditions météorologiques.

La culture de la neige (appelé aussi snowfarming) rend possible la manœuvre. Cette technique consiste à entreposer de la neige jusqu'à l'été par l'utilisation de sciure de bois et d'un tissu géothermique qui réfléchit les rayons solaires et permet le maintien d'une basse température.

En avril dernier, ce sont 5800 mètres cubes de neige qui ont ainsi été récoltés et entreposés dans la station. Une partie de cette neige a déjà été employée au mois d'août pour recréer une piste de ski de fond dans la rue commerçante de la ville en vue d'accueillir la course Trofeo delle Contrade.

Selon le directeur général de l'Office du tourisme de Livigno, le snowfarming permet d'anticiper la saison hivernale et de faire de la neige une attraction touristique, même durant l'été.

Source : Livigno

Domaines skiables de France veut développer le professionnalisme du secteur

Domaines skiables de France (DSF) a la volonté de développer les compétences et le professionnalisme des employés du secteur.

Pour ce faire, DSF Formation propose plus de 80 modules de formation, alternant théorie et pratique, particulièrement adaptés aux spécificités des métiers des domaines skiables.

Les exploitants sont ainsi aidés, afin de préparer au mieux leur saison, que ce soit dans le domaine des travaux en hauteur, de l'évacuation, de la sécurité, de la conduite ou du réglage d'appareils, ou encore de la réglementation, des ressources humaines, de l'accueil, de la vente, etc.

Source : Domaines skiables de France, Magazine 42, pages 32 à 34.

Mise en place du plan neige-station en Auvergne-Rhône-Alpes

Le plan neige-station a été lancé en Auvergne-Rhône-Alpes. Il consiste à réinvestir pleinement le champ de la montagne hivernale dans une région qui avait complètement tourné le dos à la montagne et à la neige.

Il a pour visée d'apporter des solutions pragmatiques et opérationnelles aux acteurs de la montagne, notamment par la neige de culture, ainsi que de conforter l'activité économique de ces territoires.

Un accompagnement particulier sera fourni aux stations de moyenne montagne qui n'ont pu ouvrir leurs pistes les saisons précédentes faute de neige.

Le plan neige-station est le premier acte du plan montagne qui se déclinera en quatre autres actes.

Source : Domaines skiables de France, Magazine 42, pages 37 à 40.

Travailleur saisonnier, une profession davantage sécurisée

Domaines skiables de France (DFS) travaille depuis plusieurs années à sécuriser et pérenniser au maximum l'emploi des travailleurs saisonniers.

Voici les mesures mises en place par DSF :

  • L'employé saisonnier a les mêmes droits que les autres salariés. Si celui-ci se trouve à un moment de l'année sans emploi, il peut bénéficier du chômage : pour quatre mois travaillés, le saisonnier est éligible à quatre mois d'indemnisation;
  • La majorité des saisonniers ont des contrats à reconduction automatique;
  • DSF a conclu des partenariats pour sécuriser encore davantage les saisonniers :
    • Avec les fournisseurs de la montagne et d'autres branches professionnelles qui offrent des postes d'été complémentaires à ceux des domaines skiables en hiver;
    • Avec les banques qui reconnaissent les contrats à durée déterminée des saisonniers avec une reconduction automatique comme une relation à durée globale indéterminée permettant notamment l'obtention d'un prêt immobilier;
  • DSF souhaite proposer des contrats à durée indéterminée intermittents aux employés saisonniers.

Source: : Domaines skiables de France, Magazine 42, pages 35 à 36.

Salt Lake City opte pour les énergies renouvelables

Salt Lake City s'engage avec la résolution Climate Positive SLC, à réduire de 80 % son émission de gaz à effet de serre d'ici 2030 et à basculer entièrement vers l'utilisation d'énergies renouvelables pour 2032.

Pour assurer la réalisation de ces objectifs à long terme, la ville prévoit que d'ici quatre ans, les énergies renouvelables représenteront 50 % de l'électricité utilisée pour ses opérations et que d'ici 2030, ses émissions de gaz à effet de serre seront diminuées de moitié.

La publication d'un plan, prévu pour l'année prochaine, apportera des précisions à la résolution. Ce plan comprendra la description de programmes visant à limiter le gaspillage d'énergie, de nouvelles solutions de transports ainsi que la création de nouveaux partenariats avec des fournisseurs d'énergies renouvelables.

Ces mesures sont une bonne nouvelle pour les amateurs de sports d'hiver, qui ont vu apparaître ces dernières années
un voile de pollution couvrant la ville durant les mois d'hiver.

Source : Powder

À noter que dans le cadre de cette veille, les plus récentes informations datent d’octobre 2016.