Veille sur le tourisme hivernal - Mars 2018

Veille hivernale

Produits et services

Nouveaux sports de glisse

Les stations de ski tentent de se démarquer en offrant de nouveaux types de sports d’hiver. Elles rivalisent d’imagination afin de proposer des activités de rechange aux loisirs de montagne traditionnels afin d’attirer les non-skieurs et d’augmenter le temps de présence des skieurs sur le site.

En voici des exemples :

  • Le vélo à pneus surdimensionnés (fatbike). Il permet une adhérence maximale sur les terrains difficiles et les pentes;
  • Le Wing Jump. Il favorise le prolongement des sauts des skieurs grâce à une voile dorsale intégrée dans une veste qui s’adapte à la physionomie des skieurs;
  • La luge gonflable (airboard). Elle permet de dévaler les pistes en maîtrisant la vitesse et la trajectoire, contrairement à la luge classique;
  • Le Bun J Ride. Il combine les techniques du saut à l’élastique, du saut de tremplin et de la tyrolienne;
  • Le ski joëring. Cette activité se pratique sur des skis avec un ou plusieurs chiens, un cheval ou un poney attelés qui tirent le skieur;
  • Le Deval’Moon. Il permet de dévaler une pente de 150 mètres de long, à 40 kilomètres à l’heure dans une sphère gonflable de 3,20 mètres de diamètre pouvant accueillir jusqu’à 4 personnes. Les nombreux harnais qui enserrent l’ensemble du corps rendent l’activité sécuritaire;
  • Les Snooc. Ces skis de randonnée se transforment en luge à la descente.

Source : Les Échos

Les stations de ski célèbrent l’amour

Plusieurs stations de ski se sont démarquées par leur originalité dans le cadre de la Saint-Valentin. Leurs activités étaient dédiées tant aux couples qu’aux célibataires en quête de romantisme :

  • Les responsables de la station française Les Gets ont transformé les télécabines en refuges pour amoureux où on leur servait des petites bouchées et un verre de champagne au cours d’un aller-retour d’une vingtaine de minutes. Un repas trois services était aussi disponible au restaurant de la station;
  • La soirée Val in Love, de la station française Val d’Isère, proposait une soirée d’initiation à la danse latine bachata en plus d’offrir du champagne et des petites bouchées. Les célibataires étaient aussi conviés à l’événement et une séance de rencontres express (speed dating) leur était proposée;
  • La station de ski Méribel a dédié ses activités de la Saint-Valentin aux familles. Des transats en forme de cœur ont été installés en plus des nombreuses autres activités organisées;
  • La station Zermatt, en Suisse, a misé sur les célibataires cette année. Un concours a été organisé pour réunir deux inconnus à la station et leur offrir un séjour romantique. Il suffisait qu’une personne dépose sa candidature et qu’elle recueille le plus de votes pour gagner.

Source : The Telegraph

Nouveau centre de ski intérieur

Un nouveau centre de ski intérieur verra le jour en 2019 à Middlesbrough, dans le nord-est de l’Angleterre. En plus des deux pistes de descente, il y aura un mur de glace, un parc de trampolines, des murs d’escalade, un café, un restaurant et une aire de jeux pour enfants. On estime que le centre pourra attirer 2,25 millions de visiteurs par an et créer 350 emplois.

Source : In the snow

Trouver la station parfaite

Crystal Ski Holidays a créé un nouveau moteur de recherche qui analyse plus de 900 caractéristiques des 50 stations de ski les plus populaires au monde. Les résultats peuvent être filtrés en fonction de ce qui est important pour les voyageurs. Il est possible de comparer les stations en quelques secondes en appliquant des filtres comme le coût d’un forfait, le nombre de bars, le degré de difficulté des pentes, ou même le prix d’un hamburger ou d’une bière.

Source : InTheSnow

Résultats et performance

Les 18 à 35 ans sont peu attirés par la montagne

Atout France a dévoilé les premiers résultats de son étude sur les millénariaux. Environ 6 000 jeunes âgés de 18 à 35 ans venant de 13 pays ont été interrogés du 15 novembre au 27 décembre 2017. Ils devaient avoir réalisé un voyage d’agrément en Europe entre 2015 et 2017. Quelques constats ont pu être tirés de cette étude :

  • Seulement 6 % des gens interrogés ont pratiqué un sport à la montagne pendant l’hiver et 9 % en dehors de la saison de ski;
  • Les répondants sont cinq fois plus nombreux à être attirés par la ville plutôt que par la montagne pendant la saison hivernale ;
  • Ce sont les Indiens et les Chinois qui vont le plus souvent à la montagne, toutes saisons confondues;
  • La montagne s’inscrit le plus souvent dans un voyage de plusieurs étapes pour les voyageurs venant de l’extérieur de l’Europe (50 % visitent même plusieurs pays), alors que 60 % des Européens restent dans la même région.

Autres faits intéressants sur les millénariaux :

  • Les Européens voyagent pendant la haute saison, et ce, hiver comme été;
  • Les non-Européens de 18 à 35 ans privilégient les mois de mars à juin;
  • La majorité (toutes origines confondues) est extrêmement sensible au confort de leur hébergement. Près des trois quarts (72 %) des non-Européens considèrent même celui-ci comme étant prioritaire;
  • Les Européens réservent directement sur le Web; les autres privilégient l’agence de voyages en ligne.

Source : Quotidien du Tourisme

Les limites du Magic Pass

Laurent Reynaud, délégué général de Domaines skiables de France, remet en doute la stratégie tarifaire des stations de ski. La diminution des tarifs n’est pas la seule solution pour résoudre le problème de la baisse du nombre de skieurs. Les initiatives des stations de ski, telles que le Magic Pass, ne peuvent pas créer de nouveaux skieurs : elles les transfèrent d’une station à l’autre. Cette stratégie ne répond pas à l’enjeu d’augmenter la part de skieurs au sein de la population. Il est suggéré d’intégrer des programmes de recrutement qui s’adressent à des non-skieurs en leur proposant des forfaits à des tarifs très bas et d’y inclure des leçons de ski ainsi que l’équipement nécessaire.

Source : Le Temps