relation

Veille sur le tourisme de nature et d'aventure - novembre 2016

Veille  nature et aventure

Produits et services

Établir des partenariats avec les communautés autochtones

Lors de l’Adventure Travel World Summit (ATWS) en octobre dernier, l’Adventure Travel Trade Association (ATTA) a
tenu une session centrée sur le développement du tourisme autochtone.

De nombreuses activités sont déjà organisées en vue de construire et de renforcer les produits touristiques autochtones. Le Sommet fut l’occasion d’encourager la communauté du tourisme d’aventure à envisager plus sérieusement la création de partenariats et la vente de ces produits.

Bien que la rentabilité économique et la croissance soient des éléments essentiels à considérer, il est primordial de prendre aussi en compte les aspects sociaux comme la fierté culturelle, la rétention des locaux dans leur région natale, la préservation de l’héritage culturel et le développement des compétences au sein de la communauté.

De plus, la population autochtone met en valeur les trois piliers du tourisme d’aventure que sont la nature, la culture et l’activité physique.

Établir des partenariats avec les opérateurs touristiques et les communautés autochtones permet d’enrichir la planification touristique actuelle, mais aussi de valoriser une culture riche grâce à la mise en récit et aux expériences uniques et authentiques. Pour les opérateurs non autochtones existants, il s’agit d’une occasion de créer des produits originaux en partenariat avec des entreprises autochtones.

Source : Adventure Travel News

Cabanes au design innovant au camping Saignelégier

Treize architectes internationaux ont laissé libre cours à leur imagination afin de créer six concepts de cabanes en hauteur qui se mêlent à la végétation dans les arbres.

L’idée provient de Sylvain Dubail, dont le bureau d’architecture a été primé l’an dernier par le magazine de design Wallpaper qui souhaitait réaliser un projet avec les autres lauréats.

Ces six cabanes seront construites au cours de 2017 pour le camping Saignelégier , situé dans le Jura en Suisse.

Source : Camping Saignelégier

Parc aérien d’un nouveau genre à Edmonton

La vallée d’Edmonton va accueillir une nouvelle aire de jeux suspendus. Le projet de 1,7 million de dollars porté par
Snow Valley a été approuvé par le conseil municipal en octobre dernier.

Le parc aérien de 15 mètres de hauteur comportera notamment un labyrinthe de tyroliennes, des passerelles suspendues et des cordes à Tarzan. Le parcours pourra accueillir jusqu’à 120 adultes simultanément. La structure sera érigée sur le terrain de camping Snow Valley dans le sud d’Edmonton.

Bien qu’il s’agisse d’une première au Canada, ce type de structure est déjà populaire dans d’autres pays, comme en Allemagne et aux États-Unis.

Snow Valley espère attirer 9 000 à 10 000 visiteurs par année durant la saison estivale. Les travaux ont commencé cet automne tandis que l’ouverture est attendue pour mai 2017.

Source : CBC

Marketing

Nouvelle signature pour les pourvoiries du Québec

La Fédération des pourvoiries du Québec (FPQ) a annoncé le lancement de la signature « POURvoiries Changer d’air ». Il s’agit d’un sceau visuel ayant pour objectif d’unifier la marque « pourvoirie » à travers l’industrie touristique et d’y associer un message pour la promotion des pourvoiries au Québec.

Cette signature a été réalisée par l’Agence Masse et pensée comme une sorte de marque distinctive (à l’image des Fromages d’ici).

Des changements se font également ressentir dans l’offre des pourvoiries. Elles proposent davantage de produits, se raffinent et s’adaptent afin de mieux répondre aux besoins de la clientèle.

Cette signature sera appliquée par la FPQ, les associations touristiques régionales et les associations régionales de pourvoiries dès janvier 2017. Dès 2018, une nouvelle déclinaison pourrait aussi voir le jour, par exemple :« POURvoiries PÊCHER » ou « POURvoiries CHASSER ».

Source : Fédération des pourvoiries du Québec

Marchés et clientèles

Destinations d’aventure : tendances 2017

  • Quelque 70 % des tours opérateurs prévoient une hausse des recettes et 65 % anticipent une croissance des bénéfices en 2016;
  • Les entreprises d’Amérique du Nord affichent les prix les plus élevés, avec une moyenne de 448 $ par jour;
  • Les voyageurs d’aventure sont majoritairement des femmes (53 %) âgées de plus de 50 ans (45 %);
  • En Asie, la clientèle en tourisme d’aventure est plus jeune : la moyenne d’âge s’élève à 42 ans, six ans de moins que la moyenne mondiale;
  • Seuls 17 % voyagent en solo alors que deux tours opérateurs sur cinq développent des produits spécifiques à ce segment;
  • Les clients veulent de plus en plus vivre des expériences personnalisées, à la carte;
  • La demande en matière d’aventure douce est en croissance contrairement aux activités d’aventure extrême qui enregistrent une baisse d’intérêt;
  • Les consommateurs sont de plus en plus intéressés par les destinations d’Amérique du Nord et du Sud alors que l’intérêt pour l’Afrique du Nord et le Moyen- Orient est plutôt en baisse. Cela s’explique principalement par l’instabilité politique de ces régions;
  • Les safaris, la randonnée et le cyclisme sont les principales activités d’aventure recherchées;
  • Quelque 65 % des voyageurs effectuent des dépenses dans les régions visitées, ils achètent en moyenne pour 145 $ de souvenirs et d’artisanat local;
  • Comparativement à 2015, les entreprises investissent davantage dans la création de contenu, le rayonnement sur les médias sociaux et l’optimisation de la présence sur les moteurs de recherche et moins dans la mise en place d’événements commerciaux et la publicité imprimée.

Source : Adventure Travel News

Résultats et performances

Hausse de la fréquentation des terrains de camping au Québec

Le ministère du Tourisme a publié son analyse sur la fréquentation des terrains de camping pour la saison 2016. Voici les principaux résultats :

  • Croissance respective du nombre d’emplacements disponibles (2,3 %) et du nombre d’emplacements occupés (2,9 %) par rapport à 2015;
  • Hausse de l’achalandage de campeurs saisonniers dans toutes les tailles de terrains;
  • Augmentation du nombre d’emplacements occupés par des campeurs de passage (6,8 %). On constate une progression de la part des utilisateurs en tente (6,4 %) et des campeurs en véhicule récréatif (VR) (7 %).
Terrains Évolution de l’offre Évolution de l’achalandage

Petite taille (39 emplacements ou moins)

1,3 %

11,4 %

Taille intermédiaire (40 à 199 emplacements)

0,4 %

1,1 %

Grande taille (200
emplacements ou plus)

4,0 %

4,2 %

Source : Tourisme Québec