Veille sur le tourisme de nature et d'aventure - Mars 2018

Veille  nature et aventure

Produits et services

Une cabane dans les arbres au design épuré

Le projet ORIGIN fait partie du domaine Cabanes des Grands Chênes, au nord de Paris, qui rassemble plusieurs types de cabanes perchées. L’unité d’hébergement ORIGIN est inspirée d’un nid d’oiseau. Elle a été conçue avec un grand souci du design par la firme d’architecture Atelier LAVIT afin qu’elle soit esthétique, fonctionnelle, confortable et imprégnée de la nature environnante. Ses grandes baies vitrées et son revêtement intérieur en bois pâle permettent de valoriser la lumière naturelle. Une passerelle suspendue de 30 mètres de long donne accès à un spa. La cabane ORIGIN est perchée à 11 mètres au-dessus du sol et peut accueillir deux personnes.


Atelier LAVIT — Cabane ORIGIN
Crédits photo : © Marco Lavit Nicora

Source : Atelier LAVIT

Un parc d’aventure unique en son genre

Une destination d’aventure mettant en valeur le paysage et la nature est actuellement en construction dans une forêt du Danemark. Le Camp Adventure Park, qui compte déjà un parcours d’hébertisme aérien, des tyroliennes et un mur d’escalade, sera bonifié d’une promenade de 900 mètres de long en partie surélevée dans la canopée et culminant avec une tour d’observation de 45 mètres de haut. Celle-ci emprunte une géométrie particulière pour rehausser l’expérience du visiteur. En forme de sablier, la tour offrira un contact unique avec la canopée en plus de constituer une image distinctive pour ce parc d’aventure renouvelé. On prévoit également la construction d’un amphithéâtre perché. L’ouverture des nouvelles attractions est prévue pour l’automne 2018.

Source : Trend Hunter

Création du Parc des Sommets de Bromont

La Ville de Bromont créera le Parc des Sommets de Bromont, un projet soutenu par la communauté. La Ville recevra jusqu’à quatre millions de dollars du gouvernement québécois pour compléter le montage financier lui permettant l’achat des terrains pour créer ce parc en montagne afin d’en protéger la nature et d’en assurer l’accès à tous. Le territoire du parc sera composé de la vallée formée par les monts Spruce et Bernard, soit les sommets les plus élevés du massif du mont Brome. Le parc aura une superficie de 150 hectares, un réseau de 34 kilomètres de sentiers ainsi que des infrastructures pour les visiteurs, comme un pavillon d’accueil et une halte-refuge-Économusée® de l’érable.

Source : Ville de Bromont

Des cabines triangulaires

Sur le site d’une ancienne carrière, dans la campagne anglaise, quatre cabines au design particulier sont disponibles pour les visiteurs qui souhaitent y passer la nuit. Ces unités ont été conçues pour offrir une expérience architecturale dans un environnement naturel de qualité. Elles ont été fabriquées en usine puis transportées sur place. Chacune de ces unités est fixée sur une armature en hauteur. L’intérieur est minimaliste et offre plusieurs percées sur le paysage environnant grâce à des fenêtres triangulaires, rappelant la forme de la structure. Le site offre également de dormir dans des tentes suspendues. Il s’agit-là de la première phase du projet Kudhva.


Crédits photo : © KARL MACKIE

 

Source : Dwell

Un refuge invisible

L’architecte Carly Coulson présente le projet Disappear Retreat. Cette unité d’hébergement développée pour les climats froids fait appel aux standards des habitations passives, dont une isolation supérieure, le recours à des matériaux ultraperformants et des baies vitrées triple épaisseur. Été comme hiver, l’installation maintient une température confortable. La structure est très compacte, réduisant la surface nécessaire au sol. Un système de récolte des eaux usées est situé sous le plancher. Il nécessite une vidange toutes les deux semaines. Le compostage des eaux usées est également envisageable. Le design du projet Disappear Retreat fait appel à la légèreté et à la transparence afin de permettre aux résidents de se connecter à l’environnement, mais aussi pour que la structure se fonde dans son milieu. Les parois extérieures en miroirs sont dotées d’une teinte ultraviolette perçue par les animaux, leur évitant ainsi des collisions malheureuses.


Crédits photo : © Coulson

Source : Treehugger