Veille sur le tourisme nordique - Juin 2019

Veille nordique

Marketing

La campagne Rent a Finn : la suite

La campagne Rent a Finn, de Visit Finland, se poursuit.

Ainsi qu'il a été expliqué dans le bulletin de février 2019, le concept consiste à « louer » un Finlandais pour la durée des vacances. L'idée repose sur la mise en valeur du mode de vie finlandais et met l'accent sur le besoin intrinsèque qu'a l'humain de trouver un meilleur équilibre de vie.

Les huit « guides du bonheur » sélectionnés sont maintenant jumelés à des voyageurs provenant des quatre coins de la planète. Les heureux élus, choisis parmi plus de 6 000 candidatures, découvriront les secrets du pays au cours de l'été.

Visit Finland encourage les autres habitants à devenir eux aussi des guides du bonheur pour un voyageur étranger et à partager leur expérience sur les réseaux sociaux avec le mot-clic #rentafinn.

Rent a Finn
Photos : Rent a Finn

Sources : Visit Finland, Rent a Finn

Produits et services

La cabane en bois rond se refait une beauté en Suède

L'Arctic Retreat Eco Lodge, située en Laponie suédoise, propose quatre cabanes en bois rond, disposées en cercle, autour d'un espace commun permettant aux clients de se rassembler et de faire un feu.

Les cabanes conservent certains aspects rustiques, mais bénéficient d'un design intérieur moderne et luxueux. La façade avant, entièrement vitrée, laisse entrer la lumière naturelle en abondance et offre aux hôtes une ouverture sur le paysage. Chaque unité est équipée d'un spa.

L'hiver, le site est accessible en ski de fond, en traîneau à chiens ou encore en motoneige. Le lac gelé est entretenu pour le patin.


Vidéo : Vimeo

Sources : Arctic Direct, Arctic Retreat

Performance

Essoufflement de la croissance touristique en Islande

Depuis 2013, la croissance annuelle du tourisme en Islande se chiffrait à 25 %, avec un record de 38 % en 2016. Mais en 2018, l'Islande a reçu 2,3 millions de visiteurs, soit seulement 5,5 % de plus qu'en 2017.

Le coût de l'hébergement, la concurrence d'autres destinations et la faillite du transporteur WOW Air en mars dernier pourraient expliquer, en partie, cet essoufflement.

La compagnie aérienne WOW Air, qui a transporté 3,5 millions de passagers en 2018, avait contribué a faire du tourisme la plus importante source de revenus au pays, mais n'a pu éviter la chute. Celle-ci a été causée en partie par des difficultés à composer avec les fluctuations du prix de l'essence et par la forte concurrence dans le secteur aérien.

Icelandair, concurrent de WOW Air, a aussi connu des difficultés : il a dû clouer au sol ses Boeing 737 MAX après l'écrasement de plusieurs appareils de ce type.

Les prévisions annonçaient déjà en début d'année une baisse de la fréquentation touristique au pays, une première depuis dix ans.

Ces enjeux touristiques, qui s'ajoutent à une très mauvaise saison de pêche, se ressentent sur l'économie de l'Islande. La banque centrale a baissé son taux directeur d'un demi-point, et la valeur de la couronne islandaise a diminué de 3,7 % cette année.

Sources : TourismReview, USA Today, The Reykjavik Grapevine