relation

Veille touristique sur le Saint-Laurent - avril 2017

Veille Saint-Laurent

Produits et services

Deux acteurs européens de l'industrie nautique percent le marché nord-américain

Le Boat, leader européen de la location de bateaux sans permis, a annoncé l'ajout du Canada parmi ses destinations. La compagnie compte investir 16 millions de dollars canadiens afin de proposer des croisières sur le canal Rideau en Ontario, à partir de mai 2018. Elle y positionnera 16 bateaux de sa gamme Horizon. L'entreprise, qui dispose d'une flotte de 900 navires localisés dans huit destinations européennes, espère doubler le nombre de bateaux sur le canal Rideau d'ici cinq ans. Selon un sondage mené auprès de ses clients américains, 91 % d'entre eux souhaitent naviguer sur ce canal. Le départ s'effectuera à Smith Falls, à mi-chemin entre Ottawa et Kingston.

La plateforme Sailsquare, une start-up créée en 2013 en Europe, met en relation des capitaines-propriétaires de voiliers et des voyageurs. Quatre croisières sont disponibles en Nouvelle-Angleterre pour l'année 2017, principalement le long des côtes américaines, mais aussi de la Nouvelle-Écosse. En quatre ans, 10 000 voyageurs ont navigué sur ces voiliers dans plus de 100 destinations. Selon la start-up, 60 % de ces clients n'étaient jamais montés sur un voilier auparavant. Trois formules de croisières sont proposées :

  • réservation « à la couchette » : réservée aux personnes seules ou aux duos, prêts à partager l'expérience avec d'autres voyageurs ;
  • privatisation d'un voilier entier : adaptée aux familles et groupes d'amis ;
  • la flottille : séjour thématique regroupant plusieurs voiliers effectuant les mêmes trajets, et principalement destiné aux personnes âgées de 20 à 30 ans.

Sources : TravelAge West et Tour Mag

Marchés et clientèles

Les croisières fluviales continuent de se développer aux États-Unis

American Cruise Lines a dévoilé les plans de sa nouvelle série de navires qui sillonneront les fleuves et les rivières américaines en 2018. Cette flotte aura un design moderne à l'image des bateaux naviguant sur les fleuves européens. D'une capacité de 200 passagers, le premier bateau deviendra donc le navire doté du plus grand nombre de cabines sur les eaux américaines. Il sera équipé de balcons privés et de salles de bains de taille comparable à celles des chambres d'hôtel. Deux autres navires côtiers sont en construction. Le premier, l'American Constellation, devrait entreprendre ses premières croisières en mai dans la région de la Nouvelle-Angleterre.
American Queen Steamboat Company, son principal compétiteur, lancera son premier bateau à aubes, le American Duchess, sur le Mississippi et sur son affluent, la Cumberland, en juillet prochain. Sur la côte ouest, Lindblad Expeditions ajoutera à sa flotte le National Geographic Quest, un navire d'expédition qui partira de Seattle en juin pour se rendre en Alaska et y longer la côte tout l'été.

Sources : Travel Weekly
American Cruise Lines unveils look of modern US riverboats
What's New in River Cruising for 2017
Small cruise ship companies offering more in 2017

Comportements et préférences de voyage des passagers de croisières

Dans sa toute dernière étude, Cruise Travel Report, la CLIA compare les comportements et les préférences des passagers et des voyageurs n'ayant jamais réservé de croisière. Voici quelques faits saillants :

  • La clientèle en mer est plus diversifiée : contrairement aux idées reçues, elle est plus jeune que les voyageurs qui ne font pas de voyages en mer. Le sondage révèle aussi une plus grande diversité culturelle parmi les passagers. En effet, les trois quarts sont caucasiens, comparativement à 84 % des voyageurs qui ne font pas de croisières et 11 % sont afro-américains, contre seulement 6 % des voyageurs hors croisières.
  • La destination est plus importante pour les croisiéristes lors du choix de leur voyage (68 % comparativement à 56 % des non-croisiéristes). Le deuxième facteur d'influence est le rapport qualité-prix pour 24 % des croisiéristes et 37 % des autres voyageurs.
  • Les croisiéristes font davantage appel aux agents de voyages puisque 82 % d'entre eux réservent par leur intermédiaire, comparativement à 40 % des autres voyageurs.
  • L'industrie des croisières profite d'une clientèle fidèle, peu importe la génération. Plus de six milléniaux sur dix, près de sept croisiéristes de la génération X et un baby-boomer sur deux projettent de refaire une croisière.

Un autre résultat du sondage est l'arrivée de la nouvelle génération de passagers ; les milléniaux et la génération X réservent des croisières et en sont très satisfaits.

Source : CLIA

Accès et infrastructures

Un parc flottant intégré dans un vaste projet environnemental à Londres

La ville de Londres s'apprête à inaugurer un nouveau parc flottant, le Floating Pocket Park, dans le bassin de Paddington situé à la jonction de deux canaux. Cet espace vert public est au cœur du quartier historique du Merchant Square, dont la revitalisation s'inscrit dans un modèle de développement durable. L'objectif de l'aménagement de ce parc est de permettre à la communauté locale de se rencontrer sur un site de plein air.

Le Floating Pocket Park comportera une zone gazonnée, des aménagements paysagers, des plateformes et des passerelles pour s'approcher le plus possible de l'eau et un espace ombragé pour la tenue d'événements. Il disposera par ailleurs de son propre quai. Des plantes indigènes seront plantées pour favoriser le développement d'un habitat faunique et un ponton sera converti en site de nidification pour les oiseaux.

Source : Merchant Square

Ce parc fait partie du projet « d'infrastructures vertes » du Greater London Authority, l'administration chargée de la gestion de la région du Grand Londres. L'initiative vise à créer un réseau d'espaces verts à travers la ville, améliorant et reliant les rues, les places, les parcs et les rives.

Source : Merchant Square

L'impact socio-économique de la réappropriation des sites naturels

Philippe Laperrière, directeur général de la Baie de Beauport, dans la région de Québec, a présenté l'aboutissement du projet de plage publique à Novae, un média spécialisé en innovation sociale et en développement durable. Ce site récréotouristique est géré par la firme Gestev, experte dans l'organisation et la création de concepts événementiels et de spectacles, en collaboration avec le Port et la ville de Québec. La baignade y est permise depuis 2016, grâce entre autres à un modèle prévisionnel de qualité de l'eau développé avec l'Université Laval. D'autres activités et installations sont offertes sur le site : voile, observation ornithologique, concerts, expositions, restaurants, studio de yoga, camions de cuisine de rue, etc. En 2016, plus de 100 000 visiteurs ont fréquenté la Baie de Beauport.

La Baie de Beauport a un impact social sur la communauté, tant pour les résidents que pour les entreprises présentes sur le site et celles avec lesquelles l'organisation a scellé des partenariats, tels que les camps de jour Odyssée et le Musée national des beaux-arts.

Source : Novae