Veille touristique sur le Saint-Laurent - Juin 2018

Veille Saint-Laurent

Produits et activités

Windstar Cruises doublera ses visites en petits groupes

Afin de faire vivre des expériences encore plus enrichissantes aux visiteurs — une des dernières tendances parmi les compagnies de croisières haut de gamme — Windstar a doublé le nombre de ses excursions à terre en groupes de 4 à 16 personnes maximum pour l'année 2018. Ces visites intimes mettent l'accent sur les expériences culinaires, les activités centrées sur la nature, les destinations en dehors des sentiers battus ou une combinaison de ces éléments. La Collection Concierge inclut, entre autres choses, une randonnée avec des huskies locaux à Tromso, en Norvège, des survols et de la motoneige sur l'île d'Heimaey, en Islande, et une excursion de pêche à Ketchikan, en Alaska.

Source : cruisecritic

Une croisière touristique antidéchets

La croisière antiplastique, une initiative de Plastic Whale, offre aux touristes verts une tout autre perspective sur la ville d'Amsterdam. À bord d'un des dix bateaux de la compagnie fabriqués à partir de bouteilles en plastique recyclées, les croisiéristes sillonnent les canaux et s'adonnent à la pêche écologique, où les poissons sont remplacés par des déchets de plastique de toute sorte qui flottent à la surface de l'eau. Plus les gens en pêchent, plus le prix de la croisière baisse. Visiter la capitale hollandaise en bateau, déguster un repas léger et réaliser une bonne action pour l'environnement; voilà une croisière qui a du mordant!

Source : Green et Vert

Gestion et stratégies

Comment attirer les personnes de la génération Y à bord des navires

Plusieurs compagnies tentent de rajeunir leur clientèle. C'est le cas de U, de l'entreprise Uniworld, qui propose des croisières fluviales traversant différentes villes européennes, dont Amsterdam, Budapest et Francfort. Récemment, elle a annoncé que ses navires accepteraient seulement les personnes âgées de 21 à 45 ans, mais la limite d'âge supérieure a été supprimée depuis. À bord de ses deux bateaux, on trouve des discothèques et on offre des séances de mixologie, tandis que les repas en tenue de soirée ont été remplacés par une expérience culinaire plus décontractée avec un brunch et de petites assiettes.

Uniworld n'est pas la seule compagnie à cibler une clientèle plus jeune. L'année prochaine, l'entreprise allemande Amadeus lancera des croisières le long du Rhin, du Danube et de la Seine avec des influenceurs qui documenteront le voyage sur les réseaux sociaux. Le Regent Seas Explorer propose des cours de cardiovélo et des boutiques de sacs à main de créateurs, tandis que la classe Seaside de MSC dispose d'un grill teppanyaki et de la plus longue tyrolienne de tous les bateaux de croisière. Anchored et Groove Cruise, quant à eux, s'apparentent à des festivals flottants avec leur programmation de divertissement très variée.

Source : The Guardian

Une île privée, s'il vous plaît

Les compagnies de croisières se tournent de plus en plus vers la promotion et le développement de destinations touristiques privées pour proposer des expériences uniques aux passagers. L'entreprise Royal Caribbean International a récemment annoncé une nouvelle initiative, le Perfect Day Island Collection, qui commencera par une mise à niveau majeure à Coco Cay, une île privée des Bahamas qu'elle a acquise il y a près de 30 ans. Elle y ajoutera un quai qui peut accueillir ses plus grands navires de croisière, un parc aquatique, une tyrolienne, une piscine à vagues et une piscine d'eau douce, un bar, un restaurant, une zone pour les enfants, etc. Royal Caribbean prévoit développer une série de destinations insulaires privées à travers le monde.

Plus tard cette année, MSC Cruises présentera son premier port privé, Ocean Cay MSC Marine Reserve, qui est situé à 60 miles de Miami dans la chaîne de l'île de Bimini. Considéré comme un « paradis environnemental », ce port proposera un large éventail d'activités, y compris l'exploration de la réserve sous-marine ainsi que des restaurants en bord de mer, des bars tiki, un club nautique et un spa. Les navires du MSC y resteront jusqu'à minuit pour offrir un dîner et des divertissements en soirée sur l'île.

Certains nouveaux ports privés combinent les commodités de style resort avec les attractions locales. Par exemple, Norwegian Cruise Line, en collaboration avec le Belize, a développé Harvest Caye, une destination de 75 acres qui offre aussi des visites de la forêt tropicale à proximité d'un ancien site archéologique maya.

Source : The Maritime Executive

Hausse des droits de permis à Glacier Bay pour les passagers de croisières

En plus de faire passer les frais de 5 à 8,28 $ pour les passagers de croisières qui visitent Glacier Bay, en Alaska, le National Park Service exige des exploitants qu'ils expliquent les répercussions de leur présence sur le parc. La société a aussi envoyé une demande de propositions aux compagnies qui désirent accéder au parc entre les années 2019 et 2029. Les contrats qui seront attribués régiront le nombre de navires qui peuvent entrer sur les lieux chaque année et les coûts qui y seront associés. Au cours du processus d'appel d'offres, l'agence cherchera des compagnies de croisières qui favorisent une expérience utilisateur positive tout en respectant l'écosystème du parc.

Source : Skift

Indicateurs et performance

Une très bonne année pour l'industrie des croisières

Au total, 26,7 millions de voyageurs ont fait une croisière en 2017, ce qui dépasse la prévision initiale de 25,8 millions, selon un rapport de la Cruise Lines International Association. Près de la moitié (13 millions) des passagers venaient d'Amérique du Nord, 26 %, d'Europe, 15 %, d'Asie, 5,4 %, d'Australie et du Pacifique et 3 %, d'Amérique centrale et d'Amérique du Sud. Les voyageurs ont navigué en moyenne 7,2 jours.

Le marché asiatique a connu une hausse de 20,5 % par rapport à l'année 2016, tandis que les marchés des États-Unis, du Canada et de l'Australie ont tous enregistré une croissance de 5 % comparativement à l'année précédente. Le nombre de passagers sur le continent européen, quant à lui, s'est accru de 2,5 % par rapport à l'année 2016. L'âge moyen des croisiéristes se situait à 47 ans.

Le Cruise Industry News Annual Report 2018-2019 prévoit 40 millions de passagers et un bénéfice net de 9 milliards de dollars et plus en 2027 pour l'industrie des croisières à travers le monde.

Sources : Cruise & Ferry et Cruise Industry News