Veille touristique sur le Saint-Laurent - Mars 2019

Veille Saint-Laurent

Produits et activits

L'intelligence artificielle s'invite à bord

La compagnie MSC Cruises innove en rendant accessible à sa clientèle l'assistant vocal Zoe à bord de son plus récent navire, le MSC Bellissima. Il s'agit du premier assistant vocal doté d'une intelligence artificielle à offrir ses services dans le secteur des croisières. Ce type de solution permet de personnaliser l'expérience des visiteurs, qui sont alors en mesure d'obtenir des informations sur les services à bord, mais également sur les activités possibles lors des escales. Zoe parle sept langues différentes. Son entraînement, réalisé avec plus de 400 personnes d'origines différentes, lui permet de comprendre des accents variés, ce qui constitue une valeur ajoutée importante pour la clientèle. Zoe devrait faire partie intégrante de tous les navires futurs de MSC.


Vidéo : YouTube

Sources : The Telegraph et Cruise Industry News

Du camping sous-marin bientôt possible?

Camper sous l'eau est désormais possible grâce à Ocean Space Habitat, une tente submersible qui permet aux plongeurs d'étendre leur temps de plongée et de profiter des périodes de décompression pour se reposer, manger ou discuter. La tente, comprenant un sas, permet de retirer son équipement de plongée, d'être au sec et de respirer à l'air libre. Les tests actuels permettent une autonomie en oxygène de huit à douze heures et les concepteurs espèrent pouvoir optimiser le produit afin d'y passer une nuit complète d'ici les six prochains mois. Cette tente, assez compacte et légère pour être enregistrée comme un bagage en avion, pourrait changer complètement le visage de l'offre dans les destinations prisées par les plongeurs. Plutôt que de passer seulement quelques heures sous l'eau, les touristes pourraient alors découvrir les fonds marins, du lever au coucher du soleil, sans même sortir de l'eau.

Source : Dezeen

Des croisières plus vertes

Le premier navire de croisière hybride a récemment complété ses premiers tests maritimes dans les fjords de la Norvège. Le Roald Amundsen est conçu pour opérer dans des conditions météo extrêmes et nécessiterait 20 % moins de carburant que les navires à essence comparables. Le navire pourra opérer entièrement sur sa réserve d'énergie pendant une certaine période avant de se remettre en mode hybride.


Vidéo : YouTube

Sources : The Maritime Executive et Hurtigruten

Résultats et performances

L'industrie des croisières en pleine effervescence

Avec une croissance du nombre de réservations de 10 % aux États-Unis en 2018, le secteur des croisières a sans aucun doute le vent dans les voiles. Bien que l'Amérique du Nord soit le marché de première importance avec 56 % des passagers, le marché chinois, quant à lui, est à surveiller. Occupant seulement 9 % de la clientèle, les Chinois sont déjà pressentis pour devenir le plus gros marché à long terme.

Malgré l'accroissement constaté, le bassin potentiel de nouveaux clients s'avère important; près de la moitié des Nord-Américains n'ont encore jamais fait de croisière. Néanmoins, les intentions de voyage confirment l'engouement alors que 56 % des millénariaux interrogés dans le cadre d'une étude de PhocusWire ont exprimé le désir de faire une croisière d'ici deux ans. En 2014, cette proportion se chiffrait à 40 % seulement. L'industrie semble être prête à accueillir cette clientèle, puisque plusieurs navires sont déjà commandés, ce qui devrait permettre d'accommoder 40 millions de passagers en 2019, soit 10 millions de plus que l'année précédente.

Contrairement au secteur de l'hébergement, qui voit les agences en ligne occuper de plus en plus de place lors du processus de réservation, les croisières sont encore réservées en très grande partie par l'entremise d'un agent de voyage (seulement 20 % des réservations sont faites en ligne). Cela est dû à la grande variété de produits, qui complexifie le processus de réservation et demande une connaissance pointue des services offerts.

Sources : Inside cruise, part 1: Keys to the sector's smooth sailing in the future et Shifts in demographics, desired features drive cruise marketing strategies